L'année Tumblr ?

L'actualité numérique Mardi 02 décembre 2014

Réécoute
L'année Tumblr ?
On aurait eu tort de faire une croix sur le réseau après son rachat par Yahoo! l'an dernier: ses chiffres sont en plein boom, et il se retrouve au cœur de l'actu.

 

Lorsque Yahoo! a annoncé son souhait de débourser quasiment un milliard de dollars pour se payer Tumblr, nombreux ont été ceux qui y ont vu l'amorce d'une inéluctable décrépitude pour la plateforme de microblogging, qui jusque-là bénéficiait d'une certaine aura de coolitude. Les chiffres de l'année qui se termine semblent devoir les faire mentir.

Selon le dernier rapport de Global Web Index, le réseau a vu son nombre d'utilisateurs actifs augmenter de 120% sur les six derniers mois, soit deux fois plus que le très populaire Instagram, et 60 fois plus que Facebook (qui, il est vrai, est un peu hors compétition vu son nombre démentiel d'utilisateurs et la fréquence de leurs visites).

 

Source : Global Web Index 

 

Un succès qui peut s'expliquer de bien des manières. Oscar Raymundo, chez Inc, y voit la conséquence d'une stratégie marketing efficace, d'une activité intense en termes de nouveauté, d'une bonne maîtrise de la pop culture... On peut y ajouter le fait que le réseau se retrouve désormais associé aux grands moments d'actu américains, comme c'est le cas ces derniers jours autour de Ferguson.

Pas mal de protestataires ont en effet choisi Tumblr pour diffuser leur message, mais tout ça n'est pas allé sans une bonne dose de polémique. Depuis ce week-end, une folle rumeur se balade sur le net. Elle voudrait que Tumblr se soit employé à saper le mouvement, en supprimant les posts traitant de Ferguson, et en protégeant les suprémacistes blancs et autres commentateurs racistes dénoncés par de nombreux internautes.

 

Racists Getting Fired, le Tumblr qui cartonne. 

 

En cause : la disparition de nombreux posts doxant des auteurs de commentaires racistes. Le doxing, c'est tout simplement le fait de publier le maximum d'informations personnelles sur un internaute afin de le livrer à la vindicte publique.

Une technique d'auto-justice bien connue, critiquable sans doute, mais qui surtout se heurte aux conditions d'utilisation de Tumblr. D'où la suppression de nombreux messages, certes plus promptement que d'habitude, actualité brûlante oblige.

Ce qui n'empêche pas certains Tumblrs anti-racistes très en vogue de se maintenir à flots. C'est le cas de Racists Getting Fired, sur lequel sont compilés des messages racistes, et les conséquences que ces saillies ont eu pour leurs auteurs. En gros, des internautes plus malins qu'eux sont partis à la pêche aux infos et ont tout simplement informés leurs employeurs de leur indélicatesse.

Résultat: ceux qui, notamment, étaient salariés de grands groupes pas du tout désireux de se taper un méga bad buzz, se sont tout bonnement faits lourder. C'est cruel, mais un peu jouissif aussi. Internet, en somme.

 


 

Retrouvez toutes les chroniques "L'actualité numérique"

> Abonnez-vous aux podcasts : RSS et iTunes

Commentaires