L'année des Cahiers: 2012.

Plan B (best of) Lundi 17 décembre 2012

Réécoute
L'année des Cahiers: 2012.
Frédéric Bonnaud reçoit Stéphane Delorme, rédacteur en chef des Cahiers du cinéma.

Les cahiers du cinéma n°684 - décembre 2012.


L'édito de Stéphane Delorme, disponible en intégralité sur le site des Cahiers du cinéma.
Le numéro de fin d’année liste traditionnellement les Top Ten – ce numéro ne déroge pas à la règle. Après une année 2011 généreuse, 2012 rassemble sur les premières marches un petit nombre de grands cinéastes : Carax, premier haut la main, Coppola, Cronenberg, Sokourov et Ferrara, qui rattrape le temps perdu avec un film de 2007 (Go Go Tales) et un film de 2011 (4h44). En réalité l’éventail générationnel est plus large : Jeff Nichols, Miguel Gomes, Ira Sachs, Nadav Lapid, Joachim Trier, Leïla Kilani, Xavier Dolan, Stefano Savona, Rabah Ameur-Zaïmeche s’invitent dans tous les classements. En revanche, les films de grands anciens comme Resnais (Vous n’avez encore rien vu), Kiarostami (Like Someone in Love) et Oliveira (Gebo et l’ombre) sont peu ou pas du tout cités.


Plutôt que de commenter les Tops, nous avons préféré nous attarder sur les tares du cinéma d’auteur contemporain. Ce geste s’inscrit dans la politique critique affirmée de la revue, travail mené avec le texte sur « les experts » (n° 678), le compte-rendu cannois (« phallos, salauds, machos, etc. », n° 679) et avec la couverture du numéro de novembre sur un film que nous n’avions pas aimé, Amour de Haneke. On défend forcément un cinéma contre un autre, cela a toujours été la politique des Cahiers, mais il faut aussi pouvoir s’attarder autant sur l’un que sur l’autre. S’enfermer dans une tour d’ivoire calfeutrée de grands films passerait sous silence la réalité commune du cinéma. Il faut s’attarder sur ce qui coince. (lire la suite)

Holy Motors, de Leos Carax est disponible en DVD aux éditions Potemkine.

 

Photo: extrait de Holy Motors, de Leos Carax.

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Plan B... Pour Bonnaud est une émission préparée par Amel Khaldi et Nicolas guyonnet et réalisée par Christian Rose avec le concours des techniciens du Mouv' et de Radio France.

Le générique de l'émission est Yegelle Tezeta par Mulatu Astatake. La plupart de ses compositions sont disponibles dans la collection Les Ethiopiques, qui publie les standards de la musique Ethio-jazz.

 

Commentaires