"L'Amiral" bat tous les records en Corée du Sud

Pendant ce temps, à Vera Cruz Mercredi 01 octobre 2014

Réécoute
"L'Amiral" bat tous les records en Corée du Sud
Sortie cet été, cette fresque historique est le film sud-coréen le plus vu de tous les temps. 17,5 millions de spectateurs au box-office et le film est toujours à l'affiche. De quoi renforcer le sentiment national, dans un pays traumatisé par la mort de 300 adolescents dans le naufrage de leur ferry en avril.

 

Si nous avons Bienvenue chez les Ch'tis, plus gros carton français au box office, les sud-coréens ont 명량, aka L'Amiral : Tourbillons Rugissants. Cette fresque historique et sanglante évoque la glorieuse bataille de Myongnyang en 1597, quand les 12 navires de l'amiral Yi Sun-shin ont mis en déroute les 300 bateaux de l’envahisseur japonais.


Réalisé par Han-min Kim, illustre inconnu passé le fleuve Mékong, le film est sorti cet été dans la péninsule. En 18 jours, 14 millions de spectateurs se sont précipités en salles. Le film est aujourd'hui toujours à l'affiche, 17 millions de personnes l'ont vu, dépassant le score d'Avatar en Corée du Sud.

Ce succès s'inscrit dans une tendance récente, qui veut que les films historiques reçoivent un accueil chaleureux de la part du public coréen, mais pas seulement. L'Amiral est une histoire d'honneur, de sacrifice, qui glorifie l'héroïsme coréen face aux fourbes japonais. En clair, un film aux accents patriotiques et nationalistes, qui tombe à point nommé dans un pays en crise.

La statue de l'amiral Yi Sun-shin dans le centre de Séoul / CC Flickr travel oriented


En avril dernier, le pays tout entier est traumatisé par le naufrage d'un ferry près de sa côte méridionale. A son bord, 462 personnes, dont 324 lycéens en voyage scolaire. Un drame national qui a plongé le gouvernement (très critiqué) dans une grave crise politique.

Depuis, la Corée du Sud se cherche des héros, sentiment exprimé par certains spectateurs à la sortie d'une séance de L'Amiral :

Le film raconte des faits historiques auxquels chacun devrait s’intéresser, car c’est grâce à cette bataille que la Corée a survécu [...] C’est un rappel de l’Histoire qui m’a bouleversé. Notre société actuelle a vraiment besoin d’un homme comme Yi Sun-shin


Une fresque sanglante © CJ Entertainment


Mais le succès exceptionnel de l'Amiral ne fait pas que des heureux. Le film a littéralement éjecté des salles d'autres productions artistiquement plus exigeantes. Le cinéma sud-coréen indépendant, pourtant très dynamique (Old Boy, Memories of Murder...) a de plus en plus de mal à respirer face aux superproductions d'inspiration hollywoodienne.

Reportage à Séoul de Frédéric Ojardias / Edition : Sébastien Sabiron.

> La Corée du Sud est fascinante. Retouvez ici tous nos reportages dans le pays.


 

Parce qu'il y a toujours un Vera Cruz à l'autre bout du monde, retrouvez l'ensemble de nos reportages en cliquant par  !

Et abonnez-vous au podcast, RRS et iTunes.

Commentaires