L'Algérie

République du Mouv' Mardi 16 octobre 2012

Réécoute
L'Algérie
Les accords d’Evian étaient signés il y a 50 ans mettant ainsi fin à la guerre d’Algérie. Cela ne vous aura sans doute pas échappé, cette année 2012 est placée sous le signe de la commémoration entre Alger la blanche et Paris ville lumière.

Livres, documentaires, articles ont rythmé cette année de cinquantenaire de la guerre d’Algérie, abordant toutes les facettes de cette lourde et difficile période.

 

La Cité nationale de l’histoire de l’immigration propose, depuis mardi 9 Octobre, de découvrir une nouvelle facette de cette période avec l’exposition « Vies d’exils -1954-1962. Des Algériens en France pendant la guerre d’Algérie ».

Benjamin Stora et Linda Amiri, tous deux commissaires de cette exposition nous plongent dans le quotidien des travailleurs algériens en France de 1954 à 1962. Au cours de cette période, la population algérienne est passée de 220 000 à 350 000 tout en évoluant dans sa nature : l’immigration strictement masculine et salariale s’est transformée en une immigration familiale.

 

Quelle était la vie de ces migrants, plongés dans la France des années 50 ? Accueil, intégration, méfiance, rejet, solidarité. « Citoyens Français » ou « Indigènes Musulmans » ? Quelle place ont-ils trouvé en arrivant en France ? Que savons-nous réellement de ces familles ? Cinquante ans après l’indépendance, Linda Amiri, Benjamin Stora et la Cité nationale de l’Histoire de l’immigration lèvent le voile sur cette facette peu connue de l’immigration pendant la guerre d’Algérie.

 

Linda Amiri, enseignante et chercheur en histoire, spécialiste de l’histoire de l’immigration et du mouvement ouvrier, et Luc Gruson, directeur de la Cité Nationale de l’Histoire de l’immigration sont nos invités.

 

La République du Mouv’ : Benoît Bouscarel

 

Attachée de presse : Julie Verne

Commentaires