L'album de plage, 'Sandinista!'

Les plages musicales (2013-2014) Mercredi 23 juillet 2014

Réécoute
L'album de plage, 'Sandinista!'
C'est le quatrième album des Clash mais aussi le plus mésestimé et pourtant,le plus aventureux, le plus long, le plus fou et surtout, le plus ouvert. Celui qui allait annoncer le hip-hop et le métissage du rock avec les musiques urbaines.

C'est en décembre 1980 que sort ce triple album brûlant qui fleure bon la Jamaïque et l'Amérique Centrale mais aussi le carnaval de Notting Hill, et qui propose pas moins de 35 plages pour près de 2h30 d'écoute. Voilà de quoi passer un bout de temps au casque sous le parasol.

Ce péplum des Clash n'est déjà plus dans le punk et trouve l'inspiration sur d'autres continents. Des plages de Kingston jusqu'aux pavés de New York, poussant à fond la logique de ses accointances historiques avec les rastas londoniens.

 

Sandinista!, c'est la fuite en avant réussie d'un groupe qui venait de sortir son chef d'oeuvre, le double London Calling, son "double blanc" à lui, son Exile On Main Street de 1979. Seule solution pour lui survivre : lui offrir un successeur raidcalement différent mais encore plus long qui explore de nouvelles pistes que ce rock fiévreux et urbain.

Des obsessions rap de Mick Jones à la fascination de son alter-égo Joe Strummer pour ce qu'il appelle le rasta-punk tandis que le reggae devient la source d'inspiration principale du bassiste, Sandinista! reflète ce besoin de laisser le punk d'où il n'aurait jamais dû sortir pour trouver une issue. Et au passage, inventer la musique de la fin du 20ème siècle.

 

 Ce qui ne veut pas dire qu'on ne trouve plus de rock sur cet album, loin de là. Peu concentré sur son sujet car gourmand de tout ce qui agite le début des années 1980, Sandinista! resta longtemps l'album incompris d'un groupe génial, pris en sandwich entre un éternel classique du rock et leur plus grand succès commercial, Combat Rock (1982), album qui sonnait pourtant la fin des haricots pour le groupe. 

Sandinista! aura beaucoup œuvré pour un métissage des musiques des continents et Mick Jones continuera son mélange hip-hop, rock et électro au sein de son groupe Big Audio Dynamite tandis qu'on croisera Paul Simonon avec Damon Albarn des années plus tard.

 


 

> Retrouvez toutes Les Plages musicales

> Abonnez-vous au podcast, RSS et iTunes

The Clash - "Sandinista!" (Columbia / Sony ) 

Commentaires