L'abstention met-elle en danger la démocratie ?

Façon de penser Mercredi 26 mars 2014

Réécoute
L'abstention met-elle en danger la démocratie ?
38,7 % d'abstention au premier tour des élections municipales. Les abstentionnistes constituent, en réalité, le premier parti de France. Mais s'agit-il bien d'un parti ? Ont-ils quelque chose à dire ? Et pourquoi pas?

 

On connaît un peu le cliché qui associe les abstentionnistes aux pêcheurs du dimanche. C'est pas très sympa pour les pêcheurs à la ligne. Mais pas plus pour les abstentionnistes. Sont-ils tous irresponsables ? C'est la question que posait lemonde.fr le 24 mars.  

Après les résultats du premierer tour des élections municipales, on serait tenté de dire que l'abstention est une attitude irresponsable qui met en danger la démocratie: d'abord, parce qu'elle fait le lit du Front National. Mais aussi et surtout, parce qu'elle conduit le citoyen à renoncer à son pouvoir de décision, en l'abandonnant aux autres, comme le suggérait Tocqueville dans son pavé, De la démocratie en Amérique.  

Il n’est pas besoin d’arracher à de tels citoyens les droits qu’ils possèdent; ils les laissent volontiers échapper eux-mêmes. L’exercice de leurs devoirs politiques leur paraît un contretemps fâcheux qui les distrait de leur industrie.


 

 


 

Mais peut-on dire que m'abstenir "ne change rien à mon quotidien" ? Ou que ça ne permet pas de "rendre le monde meilleur" ?

Au contraire, l'abstention n'est-elle pas une forme d'expression démocratique comme une autre, parfois même plus efficace que le vote, qui consiste finalement à se plier docilement au pouvoir ?

C'est ce que montre le sociologue Albert O. Hirschman dans son livre Défection et prise de parole, en faisant une comparaison entre l'attitude des électeurs et celle des consommateurs: parfois, la défection, ou le boycott, est un bon moyen de faire entendre sa voix.

Explications dans la chronique façon de penser de Gilles Vervisch.

 


> Abonnez-vous au podcast : RSS et iTunes

Crédit photo :

PaternitéPas d'utilisation commercialePas de modification Certains droits réservés par Bill Gracey

Commentaires