L’amour : une exigence moderne ?

Point G comme Giulia Mardi 11 février 2014

Réécoute
Dernières diffusions
L’amour : une exigence moderne ?
Si le sentiment amoureux existe depuis que le monde est monde, l’amour s’est aussi modelé à travers le temps et construit au fil des époques. En quoi est-il alors une exigence moderne ?

 

Les traces du sentiment amoureux remontent à la nuit des temps, présentes dans la plupart des civilisations. Pendant longtemps les religions n’ont pas laissé place à d’autre amour que celui éprouvé pour Dieu… Mais le lien amoureux s’est émancipé au fil du temps.

 

 

 

Là où les unions reposaient autrefois sur le patrimoine, le pouvoir ou encore les alliances stratégiques, elles reposent désormais depuis le 19ème siècle aussi sur l’amour. Quel visage prend-il alors cet amour ?  Peu à peu le mariage «bourgeois» a fait de l’amour la condition nécessaire du mariage. Le sentiment amoureux est devenu synonyme de réussite et d’émancipation par rapport au groupe social et s’est révélé être une expression de vie voire même l’expression ultime du «je»... Laissant penser, de fait, que toute personne n’étant pas amoureuse est en passe de rater sa vie...

 

 

 

 

 

L’amour : une exigence moderne ? On en parle ce soir avec Jean-Claude Bologne, écrivain, conférencier, auteur de Histoire du mariage en Occident (Editions Hachette) et Histoire du sentiment amoureux (Editions Flammarion)

 

 

 

 

 



 

Le meilleur du répondeur

Simone

 

Aurélie

 

Cannelle, 20 ans, Rouen

 

Anne-Lise, 24 ans , Poitiers

 

Laïla, 39 ans, Lyon

 

Félix, 25 ans, Bordeaux

 

Karen

 



 

Réécoutez toutes les émissions
Abonnez-vous au podcast : RSS & iTunes

Point G se construit avec vous ! Toutes vos questions, toutes vos réflexions sont donc les bienvenues. Et pour ça, vous avez le choix :

-Le répondeur de l’émission : 01 56 40 54 54

-Notre compte Twitter :  @pointgiulia

-Notre page facebook : Point G comme Giulia

-Notre adresse mail : pointg@radiofrance.com


 



 

Point G comme Giulia : Giulia Foïs
Attachée de production : Julie Verne
Community Manager : Romy Engels

Crédit PhotoPaternité Certains droits réservés par motiqua

 



 

Commentaires