Kisses from Joint-ville, Colorado

Pendant ce temps, à Vera Cruz (old) Lundi 06 janvier 2014

Réécoute
Kisses from Joint-ville, Colorado
Le Colorado vient de passer un nouvel an enfumé. En légalisant le cannabis récréatif, l’État américain s'assure de nouvelles recettes fiscales. Mais les professionnels du tourisme espèrent récolter eux aussi les fruits de la weed.

 
Reportage de Coralie Garandeau entre deux volutes. Cliquez ci-dessus.

Pour la nuit de la St Sylvestre, il y a deux écoles : ceux qui font sauter le bouchon du champagne et ceux qui s'allument un gros pétard. Du côté de Denver dans le Colorado, on a choisi la deuxième option. Un nouvel an sous le signe de la "cannabition", comprenez la fin de la prohibition du cannabis.

Reportage dans un Coffee Shop de Denver, le soir du réveillon © FOX 31

 

Depuis le 1er janvier, 348 exploitations et boutiques ont le droit de vendre du cannabis. La vente est réservée aux majeurs (plus de 21 ans), dans la limite de 28 grammes par personne, 7 grammes pour les clients résidents dans un autre État que le Colorado. En prévision de cet afflux de narcotouristes, les coffee shops ont prévu du stock.

Le magasin 3D cultive 36 000 plants pour la vente © 3dmmcc.com
 

Cet hiver, les réservations ont bondi de 20% dans les stations de ski du Colorado. Coïncidence ? Certainement pas. Les séjours sport et fumette étant amenés à se multiplier, les hôteliers sont parfois un peu gênés aux entournures, comme l'explique le réceptionniste de l'hôtel Monaco, un palace du centre de Denver.

Ca va surement amener plus de gens au Colorado mais je ne sais pas ce que ça va changer pour nous… On prend des mesures pour être sûrs que nos clients savent que oui c'est légal mais que non, on ne peut pas fumer ici.


Hôtel Monaco **** Denver / DR

Car si la vente est légale, la consommation reste interdite dans les lieux publics. Ni dans les parcs, ni dans la rue, ni dans sa voiture, d'autant moins si c'est une voiture de location. Un sérieux frein au "tourisme vert". Alors certains bars ou salles de concert comme le Casselmans fricotent avec les limites de la loi. Le patron Adam a garé un bus spécial fumette devant la salle.
 
On laisse les gens aller dans le bus, fumer leur marijuana et puis rentrer à nouveau. Tout le monde veut être sociable, les gens veulent de l'alcool, des cocktails, de la musique live, de la marijuana [...] J'ai parlé à des avocats à Denver et ils disent que c'est légal car un bus, c'est une propriété privée.

  
Le Colorado veut à tout prix éviter de voir des touristes défoncés envahir ses rues. Une mauvaise publicité qui nuirait aussi aux coffee shops, comme cela a pu être le cas aux Pays Bas. Alors les vendeurs de cannabis eux même incitent à la prudence. Toni Fox du Coffee Shop 3D de Denver prépare des posters préventifs.
 
Notre cannabis est si puissant qu'on recommande une ou deux bouffées et c'est tout. Attendez dix minutes avant d'en reprendre une [...] Je vends ici des truffes qui contiennent 300 mg par truffe ! incroyablement puissantes. Pour des gens en train de mourir ou très malades, c'est un bon calmant, mais pour le consommateur moyen, c'est trop.


Le test du Colorado sera sans doute très observé. D'ici 2015, 6 à 15 autres États pourraient à leur tour légaliser le cannabis récréatif.

Reportage signé Coralie Garandeau, correspondante du Mouv' à Los Angeles.

> Un nouveau portail d'information sur le cannabis : The Cannabist

> Retrouvez ici tous les reportages de Gaële Joly sur la légalisation du cannabis dans le Colorado.



Parce qu'il y a toujours un Vera Cruz à l'autre bout du monde, retrouvez l'ensemble de nos reportages en cliquant par  !

Et abonnez vous au podcast, RRS et iTunes.

Photo de couverture : Gaële Joly, Le Mouv'

Commentaires