Kill the DJ !

Docteur Beat Mercredi 11 septembre 2013

Réécoute
Kill the DJ !
Tous les mercredis à 20h45 dans Hashtag Le Mouv' d'Emilie Mazoyer, Docteur Beat passe au scanner toute l’actualité de la musique électronique et du clubbing. Cette semaine sur le billard, le label Kill the DJ.

 

On est à la fin des années 90. La French Touch domine le monde. Au Queen sur les Champs, c’est les soirées Respect avec Dimitri from Paris, Cathy et David Guetta font danser la jet-set aux Bains-Douches... tout ca était très festif mais quelque chose de bien plus subversif allait secouer les nuits parisiennes. Michelle Cassaro vient de reprendre un petit club lesbien sur les grands boulevards. L’endroit est défraichi, le papier-peint part en lambeaux, les banquettes en skaï rouge sont lacérées, le local-poubelles sert de loges aux artistes… et pourtant c’est ici, au Pulp, qu’une joyeuse bande de filles vont décoiffer les jolis garçons du Queen, mettre du punk dans votre clubbing, affirmer une nouvelle identité lesbienne et faire naitre toutes une nouvelle génération de DJ. Ces filles s’appellent Michelle, Sophie, Fany, Axelle, Sextoy, Chloé ou encore Jennifer. Les soirées s’appellent No dancing please, Paradise Massage, Naked ou Kill the DJ.

 


Karezza c’est le nom d’une pratique sexuelle issue du sexe tantrique qui consiste à retarder l’orgasme le plus longtemps possible voyez-vous. Et c’est donc le nom que George Issakidis a choisi de donner à cet album dont je dis souvent que c’est la bande-son d’une backroom qui serait juchée sur le toit du monde.

 

 

Et depuis 10 ans c’est toujours ce besoin d’explorer les marges et la contre-culture qui anime la petite équipe du label Kill the DJ fondé par les DJs Chloé et Ivan Smagghe avec Fany Corral, l’ancienne programmatrice du Pulp.

 

Suivez Antoine Dabrowski sur Twitter : @DJPomPomBoy

Abonnez-vous au podcast de Docteur Beat : RSS & iTunes

Tags

Commentaires