ken Loach revient avec ses anges, Daney Aussi

Plan B (best of) Jeudi 28 juin 2012

Réécoute
ken Loach revient avec ses anges, Daney Aussi
Frédéric Bonnaud reçoit Ken Loach et Paul Laverty pour le film La part des anges, et Patric Rollet pour Serge Daney. La maison cinéma et le monde (POL).

La part des anges, un film de Ken Loach scénarisé par Paul Laverty.

A Glasgow, Robbie, tout jeune père de famille, est constamment rattrapé par son passé de délinquant. Il croise la route de Rhino, Albert et la jeune Mo lorsque, comme eux, il échappe de justesse à la prison mais écope d’une peine de travaux d’intérêts généraux. Henri, l’éducateur qu’on leur a assigné, devient alors leur nouveau mentor en les initiant secrètement… à l’art du whisky ! De distilleries en séances de dégustation huppées, Robbie se découvre un réel talent de dégustateur, bientôt capable d’identifier les cuvées les plus exceptionnelles, les plus chères. Avec ses trois compères, Robbie va-t-il se contenter de transformer ce don en arnaque - une étape de plus dans sa vie de petits délits et de violence ? Ou en avenir nouveau, plein de promesses ? Seuls les anges le savent…

 

La Maison cinéma et le monde 3. Les années Libé 2 1986-1991, publication des oeuvres non recueillis de Serge Daney et publié chez POL.

Ce troisième volume de La Maison cinéma et le monde poursuit la publication des textes de Serge Daney non recueillis de son vivant, signés de son seul nom et parus, pour l’essentiel, dans le journal Libération, au moment où il devient l’un des responsables du service Culture et de la page Rebonds du quotidien. Il continue d’écrire sur les films qui sortent en salles chaque semaine mais revisite aussi ceux, plus classiques, qu’il passe au crible de la télévision dans sa chronique des « Fantômes du permanent ». Il persévère dans ses voyages et son travail, occasionnel, de grand reporter mais s’engage plus encore dans le décryptage de l’information, de la publicité et des médias.
Si la maison cinéma s’ouvre ici, comme jamais, sur le monde, c’est que de la « Politique des auteurs  » Serge Daney a su retenir la politique au moins autant que ses auteurs. Cet art de la mise en scène qu’il a appris des films informe désormais totalement son regard et son écriture critique quel qu’en soit a priori l’objet. En témoignent exemplairement les articles du « Salaire du zappeur » ou les deux séries de textes consacrés à la médiatisation de la révolution roumaine et à celle de la guerre du Golfe.
 
On trouvera enfin dans ce recueil certaines des mises au point les plus approfondies de Serge Daney sur la Nouvelle Vague et ses suites, sur les relations compliquées du cinéma et de la télévision, sur la photographie et la bande dessinée, et, plus généralement, sur l’opposition de l’image et du visuel.

Découvrez un extrait de ce livre sur le site de l'éditeur.

Commentaires