Katy Perry marque le coup au Super Bowl

Le 12-16 (2014-2015) Lundi 02 février 2015

Réécoute
Dernières diffusions
30/06/15 ETE 14h-18h
26/06/15 Le 12-16
24/06/15 Le 12-16
Le SuperBowl c'était la nuit dernière
Super Bowl = Patriots + Katy Perry + pubs très chères

Le Super Bowl, c’est l’évènement sportif et télévisuel de l’année. Pour la finale du championnat qui a eu lieu le 1er février, les New England Patriots affrontaient les Seahaws de Seattle, avec un score final de 28-24.

 

Des pubs folles

Mais c’est surtout ce qu’il se passe autour du championnat qui est intéressant, et notamment les pubs à la mi-temps. 110 millions de téléspectateurs rien qu’aux États-Unis: forcément les annonceurs sont présents et à chaque fois ils mettent les petits plats dans les grands.

Sachez d’ailleurs que le prix d'un spot de 30 secondes lors du Super Bowl atteint 4,5 millions de dollars, soit près de 4 millions d'euros.

Parmi les publicités à retenir cette année, Kim Kardashian et son discours pour T-Mobile USA :

 

 

Pierce Brosnan ex-007 qui conduit une Kia, forcément ça change des voitures de luxe de James Bond :

 

 

Et la pub aussi de Lindsay Lohan qui vante les mérites d’une assurance automobile. Bien joué quand on connaît son usage un brin excessif de substances prohibées et sa conduite risquée en voiture :

 

 

 

Katy Perry enflamme le stade


Et la cerise sur le gâteau c’était bien sûr le concert de la mi-temps, par Katy Perry.

Douze minutes de débauche d’effets pyrotechniques et autres chorégraphies millimétrées. La chanteuse a assuré le show, avec une arrivée sur un énorme lion métallique pour interpréter son titre Roar

 

 

Ses tubes se sont ensuite enchaînés avec entre autres Dark Horses, suivi d'I kissed a girl, le titre qui l’a fait connaître au monde entier, en featuring avec Lenny Kravitz au chant et à la guitare.

Missy Elliot l’a ensuite rejointe sur scène pour interpréter trois de ses titres mythiques, Get ur freak on et Work it  notamment. Le final a quant à lui littéralement mis le feu à la scène, avec des feux d'artifice et des explosions sur Fireworks.

Une performance menée sans accrocs (à part un danseur déguisé en requin à la chorégraphie un peu approximative). Pas étonnant, car depuis le petit souci vestimentaire de Janet Jackson en 2003 qui avait outré les États-Unis, le show est aujourd'hui diffusé avec un léger décalage par rapport au direct pour éviter tout débordement.

Bref, un concert tout bénef pour Katy Perry qui pourra à priori compter sur le traditionnel engouement des fans suite à cette sur-médiatisation. Les artistes qui se sont produits lors de la fameuse mi-temps font en effet un carton dans les bacs. Bruno Mars, qui avait assuré le show l’année dernière, avait notamment vu ses ventes d’albums progresser de 164%.

Commentaires