Jobs d'été : le farniente c'est pour plus tard

le Reportage de la Rédaction Mercredi 02 juillet 2014

Réécoute
Dernières diffusions
Jobs d'été : le farniente c'est... pour plus tard
Alors que certains sont déjà en train de se la couler douce sur la plage, d'autres ont démarré leurs petits boulots saisonniers. Un bon plan pour gagner un peu d'argent et parfois une entrée en matière utile dans le monde professionnel... Mais attention aux arnaques !

Quelques-unes de vos expériences de jobs d'été... Bonnes ou mauvaises. Pour certains, les jobs d'été, ça apprend "la vie et la valeur de l'argent"... Mais pour d'autres, ça va de la petite (horaire décalés) à la grosse galère (licenciement abusif) :


Que vous soyez serveur, femme de ménage, gardien de musée, surveillant de baignade ou animateur cet été, vous avez des droits. La législation française encadre strictement le travail saisonnier.

 
  • Un job d'été est un CDD, un contrat à durée déterminée, qui doit être signé par les deux parties AVANT le début du travail.

  • Si vous êtes majeurs, vous ne pouvez pas être payés moins que le SMIC, c'est à dire 9,53 euros bruts de l'heure. Et vous devez recevoir un bulletin de salaire en bonne et due forme.

  • Et comme pour tout travail, la durée légale hebdomadaire est de 35 heures !

 


 

Reportage signé Magali Fichter et Margot Hemmerich

> Les choix actu du Mouv', c'est tous les jours dans le Reportage de la Rédaction

> Abonnez-vous au podcast RSS et iTunes

 

Photo d'illustration : © Flickr / Alain Bachellier

Commentaires