JO de la jeunesse 2014 : en route pour Nankin !

le Reportage de la Rédaction Jeudi 21 août 2014

Réécoute
Dernières diffusions
JO de la jeunesse 2014 : en route pour Nankin !
Ils ont entre 14 et 18 ans, ils viennent de 200 nations différentes, et ils ont comme point commun d'être les espoirs sportifs de leurs pays. Ils participent à la deuxième édition des Jeux olympiques de la Jeunesse en Chine, qui se déroulent en ce moment et jusqu'au 28 août. Le Mouv' a rencontré la délégation française juste avant son départ.

Jusqu'à présent, la France totalise dans ces JO sept médailles, 5 en bronze et 3 en or (Taekwondo, Basketball 3x3 et rugby à 7 masculin). Mais remontons un peu le temps !

L'équipe de France compte 75 athlètes, filles et garçons, qui évoluent dans vingt-huit disciplines différentes, dont certaines ne sont pas même pas encore au menu des "vrais" JO, comme le rugby à 7, justement. Alors, forcément, dans le salon qui leur est réservé à l'aéroport de Roissy, juste avant leur départ, la fierté est palpable.Tous parlent de "l'honneur" de représenter "le drapeau, les couleurs de la France". Mais ils restent avant tout des ados rigolards et détendus, alors du coup, les masques officiels tombent vite, pour laisser place à l'excitation du départ.

Certains ont pensé à leur doudou. © Radio France / Magali Fichter  

Ici, quatre copines réunies pour un selfie souvenir, là, un nounours qui dépasse du sac à dos, c'est un peu comme une immense colo, sauf que dans tout ce petit monde, il y a peut-être la future Laure Manaudou ou le prochain Renaud Lavillenie. Il faut dire que c'est la première fois, pour quasiment tous les athlètes, qu'ils participent à une compétition de cette importance, alors forcément, c'est aussi un peu stressant.

Axelle, par exemple, vient de Lorraine, elle est championne de marche rapide.

Je ne réalise pas vraiment, je me dis "il se passe quelque chose, c'est bizarre"... Mais franchement, je suis très heureuse d'y participer, ça n'arrive qu'une fois dans une vie. C'est une grande aventure sportive, avec une équipe énorme, je suis vraiment très contente d'être ici.


 

La compétition est une version miniature des "vrais" JO, avec son village olympique, où les 3800 jeunes pourront se rencontrer, mais aussi, pour chaque équipe, un vrai staff, des kinés, des préparateurs physiques, les entraîneurs bien sûr... Et dans le rôle du papa poule, le chef officiel de la délégation, c'est Tony Estanguet, quatre fois champion olympique de canoë. Ado, il est passé par les mêmes étapes que les jeunes athlètes, alors il est forcément de bon conseil.

Il faut qu'ils réussissent à trouver l'équilibre entre rester très sérieux, centrés sur leurs performances, et en même temps être ouverts à l'échange (...) C'est très dur, moi je n'arrivais pas du tout à gérer ça, donc j'ai vraiment envie de les conseiller là-dessus.


 

Tony Estanguet, quadruple champion olympique, chef de mission de la délégation française © un.2vue / Flickr

 

Cette double casquette de lycéen ou d'étudiant et de sportif de haut niveau n'est pas facile à gérer. Pour Alexandre, 17 ans, avant de l'équipe de rugby à 7, le plus compliqué, c'est le temps.

On évolue en sport études. Le matin, on est en cours, l'après-midi on enchaîne sur le rugby, le week-end, on a des matches en club, donc on n'a pas le temps de faire autre chose. On est très sérieux, surtout sur les sorties, le samedi et le vendredi, on essaye de se reposer avant de jouer.


 

Chacun a sa méthode pour trouver le bon équilibre. Pour Pierre, 16 ans, qui pratique le saut à la perche, il faut dédramatiser. Il a choisi d'aller à ces JO en mode détendu.

Je travaille avec mes coachs, on essaye d'être sérieux... sans se prendre au sérieux. A l'entraînement, on bosse tout en rigolant, en se faisant des blagues entre potes.


 

Mais évidemment, Pierre, comme tous les autres, rêve d'une médaille... Et pourquoi pas, d'une carrière à la Tony Estanguet. Alors, on leur souhaite bonne chance !

 

Les choix actu du Mouv', c'est tous les jours dans le Reportage de la Rédaction

Et abonnez-vous au podcast RSS et iTunes

Reportage et mise en page : Magali Fichter


Photos de couverture : cc Magali Fichter

Commentaires