"Je ne peux pas imposer l'école telle qu'elle est à mes enfants"

le Reportage de la Rédaction Mardi 28 octobre 2014

Réécoute
Dernières diffusions
Cc Flickr www.audio-luci-store.it
En France, près de 3 000 familles ne scolarisent pas leurs enfants. Un rejet en bloc de l'école d'aujourd'hui et de l’Éducation nationale. Ces enfants apprennent donc à la maison, loin des programmes surchargés, des bulletins scolaires et des longues journées assis sur sa chaise. Et chacun à son rythme.

 

Le film Vie Sauvage de Cédric Kahn avec Mathieu Kassovitz débarque mercredi 29 octobre sur les écrans. L'histoire vraie de Xavier Fortin, qui a soustrait ses fils à leur famille et à la société pour les élever à sa façon pendant dix ans avant d'être rattrapé par la police et la justice. Souvenez-vous, c'était en 2011.

 

L'occasion pour nous de s'intéresser à ces familles qui décident elles aussi d'éduquer leurs enfants en marge du système traditionnel. Non pas de les cacher à la société et de vivre dans des cabanes, mais de les élever autrement. C'était le choix d'Agathe et de son mari à la naissance de leurs enfants, Sandro, 7 ans et Stella, 2 ans.

  • Chacun son rythme

Agathe, c'est l'histoire d'une scolarité malheureuse. Des horaires trop stricts, une enfant trop vive. Résultat, des punitions à gogo et l'école devient une corvée. Hors de question de l'imposer à son tour à Sandro et Stella. A la maison, pas de réveil le matin, la journée est adaptée en fonction du rythme de chacun. Pareil pour les apprentissages: pas de pression, pas de devoir, pas de contrôle. Agathe ne veut pas se conformer aux programmes de l'Education nationale :

Il y a une sorte de pression qui dit que les enfants doivent savoir lire et écrire vers 7 ans. D'abord c'est pas vrai du tout, il y a plein d'enfants de plus de 7 ans qui ne l'ont pas acquis. Nous on sait que ça vient. Parfois c'est plus tardif, mais c'est pas grave.


 

  • Apprendre en s'amusant

Chez Agathe, il y a des livres partout, des jouets, des jeux de société mais ni tableau noir ni cahier et encore moins d'agenda. Sandro n'a pas de cours de mathématiques et n'apprendra pas par coeur les fleuves de France, explique Agathe. Mais tous les jours, direction le Quai Branly, le parc de Belleville ou la Cité des Sciences.

Les multplications par exemple, il les apprend avec les Lego. J'ai eu envie de pleurer quand j'ai compris qu'il savait lire, en déchiffrant sans que je m'y attende le nom de notre station de métro : Belleville.


 

A toutes les critiques, Agathe a sa réponse. Le manque de socialisation des enfants ? Faux, Sandro et Stella en côtoient au parc, au musée, au sport, dans le quartier. Une façon de faire réservée aux plus riches ? Agathe le concède, ils ne sont pas à plaindre, mais ils ont réinventé une vie complètement différente, moins dépensière. Finis les rêves de voyages lointains, la priorité est désormais à la vie à quatre.

Le documentaire Etre et devenir est sorti sur les écrans en mai dernier. Bien loin de Vie sauvage, c'est une compilation d'expériences (réussies) d'instruction en famille à travers quatre pays, la France, l'Allemagne, les Etats-Unis et l'Angleterre.

 


 

Les choix actu du Mouv', c'est tous les jours dans le Reportage de la Rédaction

Et abonnez-vous au podcast RSS et iTunes


Commentaires