Iran : ils fêtent le titre de champion...qu'ils n'ont pas gagné

Mouv' On Sport (2015-2016) Lundi 18 mai 2015

Réécoute
Iran : ils fêtent le titre de champion...qu'ils n'ont pas gagné
Scène surréaliste le week end dernier en Iran où au coup de sifflet final de la dernière journée le Tractor Sazi fête son titre de champion...avant de comprendre qu'il leur a échappé.

Parfois le foot est cruel. Parfois les dirigeants de clubs le sont aussi...

Vendredi dernier le Tractor Sazi premier du championnat iranien reçoit son dauphin pour la dernière journée. Menant 3-1, les 90 000 supporters commencent à fêter le titre, le premier de l'histoire de leur club. Leurs adversaires reviennent à 3-3 à la fin du temps réglementaire mais pas grave, une rumeur circulant dans les tribunes dit que Sepahan, le 3ème a fait match nul et que donc le Tractor Sazi est bien champion d'Iran. Les supporters peuvent alors s'en donner à coeur joie, embrassades, envahissement de terrain, portage en triomphe de l'entraineur portugais et tutti quanti. Une euphorie qui ne durera que quelques minutes puisque la vérité éclate : Sepahan a gagné et est donc sacré champion d'Iran dépassant Sazi d'un petit point.

Alors que s'est il passé ? C'est en fait les dirigeants du club qui avaient répandu la fausse rumeur en coupant tout accès à Internet, à la télévision ou à la radio, pour éviter une émeute dans un stade rempli de 90.000 fans chauffés à blanc et qui auraient pété les plombs d'apprendre un tel épilogue. Et du coup c'est ce qui s'est passé. D'abord porté en triomphe, le coach a dû être évacué par les stadiers et des affrontements ont lieu en tribunes avec les forces de l'ordre.

En foot comme dans la vie, il n'y a que la vérité qui compte...

Commentaires