Intervilles 2014 : le lâcher de porcs

Rien à voir Mercredi 05 novembre 2014

Réécoute
Intervilles 2014 : le lâcher de porcs
Entre Julien Blanc et Rueducommerce, on en viendrait presque à regretter les vachettes et Léon Zitrone.

 

Dans sa globalité, c'est vrai, on peut dire que la vie est une fête.

Le problème, c’est qu’il arrive que la fête en question ressemble à s’y méprendre à Intervilles.  Et c'est ce qui s'est passé cette semaine. Sauf qu'en lieu et place d'un lâcher de vachettes sur l'ORTF, on a eu droit à un beau lâcher de porcs sur les Internets.

Faites entrer le porc numéro 1

Il s'appelle Julien Blanc, il possède un site internet qui s'appelle "Pimp" et il est coach pour une entreprise qui se définit comme leader en conseil de séduction depuis 2002. Et déjà, ça ouvre le champ des possibles. Le dit champ étant une gigantesque fosse à purin. Et c'est cette même entreprise qui a mis en ligne une vidéo intitulée "Un homme blanc baise des femmes asiatiques à Tokyo".

 

Dans cette séquence, Julien Blanc distille des conseils aux hommes pour, je cite, "choper des japonaises". Conseils qui consistent à prendre la tête d'une inconnue, la pousser jusqu'à sa bite, la forcer à mimer une fellation. A embrasser une caissière de force, ou encore à ,je cite toujours, "crier pikachu ou pokemon pour détendre l'atmosphère".

Et là, on comprend qu'on a affaire à un vainqueur. Le rappeur Black M, à côté, c'est Olympe de Gouges. Faut-il le préciser, il s'agit là du pire des harcèlements sexuels mâtiné du racisme le plus dégueulasse, tout ça assorti d'une invitation à faire la même chose.

Evidemment le personnage et ces images ont suscité un tollé. Une pétition et un hashtag #takedownjulienblanc ont été lancé et ça a payé: un hôtel australien a annulé un séminaire que Julien Blanc devait y tenir, et s'il remet les pieds au Japon, il pourrait être mis en examen pour agression sexuelle.

Et j'aimerais tellement qu'il le fasse juste pour voir s'il va crier Pikachu à l'oreille de son codétenu tokyoïte. Tout ça, c'est très bien dans l'absolu, c'est la preuve qu'une mobilisation sur internet peut faire bouger les choses.

Mais moi, personnellement, j'aimerais juste qu'on me laisse seule dans une pièce avec Julien Blanc et une cuillère à évider les melons pour faire bouger deux choses à l'intérieur de son anus.

Faites entrer le porc numéro 2

Bon a coté de Julien Blanc, c'est forcément un tout petit porcelet mais qui a quand même fait caca partout. Rueducommerce, le site de vente de produits high-tech a inauguré cette semaine son nouveau site internet dont la page d'accueil annonce ceci: "site interdit aux femmes".

Mesdames, si vous décidez d'aller plus loin, vous ressentirez désorientation, colère, affliction, bouffées de chaleur, envie de plaquage.


 

Moi, à ce stade, j'ai envie de ressortir ma cuillère a évider le melons, mais bon, même si on est une femme, on a quand même le droit de cliquer. Le cochon est trop sympa en vrai, le cochon rueducommerce, c'est Peppa Pig.

 

A partir de là on peut accéder à la "page interdite".

Et là, j'ai hyperventilé.

Sur cette page on trouve du contenu dédié à "toi l'Homme". Soit des meufs à poil, même si on voit pas très bien le rapport avec l'imprimante couleur qu'on est venu acheter.

Ainsi qu'une rubrique mot d'excuses, qui explique à l'homme ce qu'il doit faire pour justifier un achat onéreux:

Homme, si tu as acheté une télé dernier cri, Dis à ta femme que ce n'est pas pour regarder les matchs de foot mais que dorénavant c’est Cinémax tous les soirs et que d’ailleurs tu vas chercher de ce pas les DVD de Love Actually, Dirty Dancing et même Roméo et Juliette.


 

Là, j'ai convulsé. Crise d'épilepsie, j'ai bouffé ma langue et tout.

Sur cette page on trouve aussi des conseils adressés aux hommes, des breaking news comme la sortie de Call of Duty, ainsi qu'un lien pour acheter des strings ficelles à sa femme.

Là, je crois que c'est officiel, Rueducommerce a envie que quelqu'un vienne les voir avec une cuillère à melons.

 

Je ne vous ferais pas l'insulte de vous expliquer ici qu'on a affaire à ce qui se fait de pire en matière de sexisme, de machisme et de beauferie. Mais je précise qu'une certaine Sylvie Latour, la directrice générale adjointe de Rue du Commerce, a répondu au site Madmoizelle, qui a signalé l'affaire. Cette personne a complètement assumé le site en expliquant qu'ils ne voulaient pas faire de bad buzz mais assumaient "leur humour potache et et premier degré". Bon, là, j'ai mouru.

On peut préciser également que le site Madmoizelle explique la marche à suivre pour signaler la campagne lamentable de Rue du Commerce auprès de l'Autorité de Régulation Professionnelle de la Publicité. Faites-le, ça prend 5 minutes.

Mais je suis encore plus rapide avec ma cuillère à melons.

 


 

> Retrouvez toutes les chroniques Rien à voir

> Abonnez-vous au podcast, RSS et iTunes

 

http://www.rueducommerce.fr/home/index.htm

Commentaires