Interview : Moodoid

Le choix de Christophe Dimanche 07 septembre 2014

Réécoute
Dernières diffusions
Interview : Moodoid
La rentrée sera psychédélique grâce aux aventures d'un jeune français, dont l'album vient de sortir.

Il s'appelle Pablo Padovani, il est tout jeune, il a 24 ans, et son infusion pop et rêveuse réveille l'imaginaire. Il écrit seul la partition de ce petit orchestre poétique et expérimental qu'il a donc baptisé Moodoid.

 

Après nous avoir emmené à la montagne pour le premier EP, départ notamment pour la lune. 

 

Moodoid se prend à la fois pour Méliès et St Exupery, une sorte de petit Prince à la voix douce, au grands yeux comme des lacs mais aux idées bien arrêtées.

Il sait ce qu'il veut, il veut de la magie, il en est question tout au long de l'album, de la fantaisie, de l'imprévu. Et, grâce à lui, on sort des formats habituels pour le rock ou la pop, les morceaux font parfois jusqu'à 8 mn avec des collisions entre pop, rock, jazz et expérimentations tout en conservant une fraîcheur pop. 

Quand on écoute sa musique on pense à plusieurs de ses idoles, des artistes des années 60 et 70, des gens hors norme comme Robert Wyatt, Gong ou Frank Zappa. Mais aussi sur au moins un titre à un certain Serge Gainsbourg période Melody Nelson.

 

Et pourquoi Moodoid ? Et bien parce que ça lui rappelle le mot anglais Mood, l'humeur, et des mots comme bizarroïde. Il a grandi près de Toulouse, dans la nature, d'ou le côté lunaire. Il est le fils d'un grand guitariste de jazz français Jean Marc Padovani et depuis qu'il est tout jeune, il a pris l'habitude de voir les choses différemment.Il dessine ses costumes, tourne des courts métrages et expérimente sans cesse.

Sur son premier EP, il était accompagné à la production par le leader de Tame Impala et pour l'album c'est le producteur d'Animal Collective qui vient apporter sa patte. 

Moodoid a été une des sensations de l'été puisqu'il est passé dans plusieurs grands festivals avec un groupe entièrement féminin autour de lui, ça faisait partie des choses que Pablo Padovani  avait envie d'expérimenter sur la route. Un vent de liberté souffle sur la pop grâce à Moodoid et ça fait du bien !

 

> Abonnez-vous au podcast RSS et Itunes

 

 

Commentaires