Interview: le groove queer d'Hercules and Love Affair

Queer as Rock Jeudi 22 mai 2014

Réécoute
Interview: le groove queer d'Hercules and Love Affair
Le DJ américain désormais basé en Autriche revient avec «The Feast of the Broken Heart », un album hommage à la house des années 90. L'occasion de revenir avec lui sur les rencontres qui ont marqué sa carrière.

Non, Hercules and Love Affair n’est pas le titre d’un énième péplum produit par Hollywood mais le nom de guerre du DJ américain Andy Butler !

Si sur ses deux premiers disques, ce musicien originaire de Denver dans le Colorado rendait hommage aux temps bénis du disco et de la new wave (deux périodes que le DJ n'a pas connu), son nouvel album "The Feast of the Broken Heart" est déclaration d'amour à la musique de sa jeunesse: la house.

Panthéon de la culture queer

Après avoir collaboré avec la diva transgenre Antony Hegarty (Antony and the Johnsons,) et le leader gay de Bloc Party, Kele Okereke, Hercules and Love Affair ouvre cette fois les portes de son panthéon de la culture queer à l’américain John Grant (dont nous avions déjà tiré le portait dans un précédent Queer As Rock). La voix et les mots si délicats du songwriter homosexuel s’accordent parfaitement avec les coups de beats implacables décochés par Butler, notamment sur le bouleversant « I Try To Talk To You » (clip ci-dessous), chanson sur laquelle Grant évoque sa séropositivité. Qui a dit que la dance devait forcément être idiote?

 


 

retrouvez Romain Burrel sur Twitter !

Retrouvez toutes les chroniques de Queer As Rock

Abonnez-vous au podcast, RSS et iTunes

Commentaires