Intermittents du spectacle: un système trop généreux ?

Le 7-9 Vendredi 28 février 2014

Réécoute
Le 7-9
Au sommaire, le régime des intermittens qui fait de nouveau débat, un coup de fil à Colette Gomette, clown professionnel et "Les causes perdues" de Jean-Mathieu Pernin...

 

Le Medef persiste, les intermittents se mobilisent

L'avant-dernière séance de négociation sur l'assurance chômage se déroulait hier jeudi dans un Medef en état de siège. Plusieurs milliers d'intermittents opposés, comme les syndicats et le gouvernement, à la volonté patronale de supprimer leur régime, étaient rassemblés devant le Medef.

 

Alors que le nombre d'inscrits à Pôle emploi continue à grimper (3,31 millions sans activité fin janvier), les partenaires sociaux (Medef, CGPME, UPA, CGT, CFDT, CFTC, CFE-CGC et FO) se sont donnés jusqu'au 13 mars pour se mettre d'accord sur une nouvelle convention d'assurance chômage fixant notamment le montant et la durée des allocations.

Une tâche compliquée par la situation financière du régime : son déficit devrait atteindre 4 milliards d'euros en 2013. Sa dette, de près de 18 milliards, grimperait à 22 milliards à la fin de cette année, un record. On en parle avec Mathieu Grégoire, enseignant-chercheur à l'université de Picardie et auteur de " Un siècle d'intermittentence et d'émancipation (1919-2007)" publié aux éditions La Dispute. Avec également le reportage de Sébastien Sabiron.

C’est quoi ta journée ?

Hélène Gustin est clown professionnel. "Colette Gomette", le nom de son personnage, elle l'a trouvé son « dans le corps » il y a une vingtaine d’années.

Elle l’a rodé au fil des représentations dans la rue, sur scène, en solo ou à plusieurs, mais aussi dans les hôpitaux. Depuis 17 ans, Hélène Gustin intervient avec le Rire Médecin auprès des enfants malades.

                                     © Colette Gomette

 

Aujourd’hui, Hélène Gustin passe son vendredi à préparer une nouvelle création, qu’elle jouera au Brésil et nous déroule sa journée de clown professionnel.

Un lien pour survivre

Tourné en 1987, "My best friend's birthday" est le premier film de Quentin Tarantino. Partiellement détruit dans un incendie, il n'en reste que 34 minutes mais cet ovni annonce la filmographie à venir du réalisateur de la saga "Kill Bill".

 

La Pop au Carré

Le week-end sera riche en récompenses cinématographiques. Après les Césars ce soir, c'est tout Hollywood dimanche qui va se passionner pour la cérémonie des Oscars.

Leonardo Di Caprio dans "Le loup de Wall Street" © Flickr / KoFahu meets the Mitropa

Une édition très relevée cette année. Et la question que tout le monde se pose...Leonardo Di Caprio va-t-il enfin remporter le tout premier Oscar de sa carrière ?  

Le single du jour

 

Les chroniques du 7-9

À 8h23, retrouvez la chronique des "Causes perdues" de Jean-Mathieu Pernin

À 8h52, la chronique "Rien à voir d'Elodie Emery



Retrouvez tous les jours la Matinale du Mouv', de 7h à 9h, présentée par François Sauvestre et Aurélie Champagne, et laissez vos commentaires en direct sur Facebook et Twitter (#7a9lemouv).

>Toutes les émissions sont disponibles par ici.

> Et abonnez-vous au podcast, RSS et I-tunes.

Illustration de couverture Certains droits réservés par 

Commentaires