Instagram voulait vendre vos photos

L'actualité numérique Mercredi 19 décembre 2012

Réécoute
Instagram voulait vendre vos photos
Hier, Instagram, royaume de la photo vintage de spécialités culinaires et de chats qui font n'importe quoi, est passé du côté obscur. En modifiant ses conditions générales d'utilisation, l'entreprise de partage de photos voulait s'approprier tout le contenu de ses utilisateurs.

 

Pour en savoir plus, écouter la chronique de Jean-Sébastien Zanchi.

 

Mise à jour : Instagram fait machine arrière

 

 Deux jours de mobilisation auront suffit pour que le réseau social de photos revienne sur sa décision de changer ses conditions générales d'utilisation. Prétextant un malentendu, le patron d'Instagram a publié hier soir un billet de blog pour faire le point :

"Pour être clair : il n'est pas question que nous vendions vos photos."

Kevin Systrom ajoute que la boîte travaille à un "nouveau phrasé" qui devrait rendre ces nouvelles règles plus claires.

Les kilomètres de texte qui servaient de nouvelles conditions d'utilisation paraissaient pourtant explicites :

"Vous acceptez qu'une entreprise ou toute autre entité puisse nous payer pour afficher votre nom et profil d'utilisateur, vos photos en lien avec des contenus payants ou sponsorisés, sans que cela ne vous donne droit à une compensation."


  •  Mobilisation des utilisateurs

 

Les utilisateurs du réseau social sont montés au créneau très rapidement. Un peu partout sur le web, on trouvait dès lundi des articles pour expliquer comment supprimer son compte .

 Il faut croire que la fronde d'une partie des 100 millions d'utilisateurs a fini par payer. À l'image de Facebook qui avait déjà reculer sur ses propres conditions d'utilisation, Instagram n'a plus vraiment droit à l'erreur. Et cette application pour téléphone intelligent va devoir se méfier de la concurrence. Depuis quelques jours, Twitter propose à son tour d'ajouter des filtres à son propre service de mise en ligne de photos. Hier, le site de partage de photos Flickr en profitait opportunément pour rappeler qu'avec sa licence Creative Commons, vos photos vous appartiennent pour toujours .

Mise à jour par Pierre Breteau

> Retrouvez toutes les chroniques "Suivez le geek"

> Abonnez-vous au podcast !

Commentaires