In The Valley Below en interview

La chronique musique de Francis Viel Jeudi 29 mai 2014

Réécoute
Dernières diffusions
In The Valley Below en interview
Découvrez le premier album d'In The Valley Below. Duo américain "synth pop" qui va chercher ses influences dans le classic rock, et qui n'a pas peur de citer des références vues comme ringardes par certains. Mais attention, ils assument tout! Ils vous expliquent ça en interview.

 

Le premier album d'In the Valley Below s'appelle The Belt. On le découvre avec Angela Gail et Jeffrey Jacob en interview. Les deux membres de ce duo se sont rencontrés à Los Angeles, alors qu'ils étaient dans des groupes différents qui ne sonnaient pas du tout comme leur musique d'aujourd'hui.

Jeffrey Jacob explique :

Avec ce projet, on a voulu essayer un son différent de ce que l'on a pu faire avant. On voulait plus de synthé, plus de clavier et faire revenir le concept du power ballad.


 

La power ballad , c'est cette musique très intensive que l'on retrouvait dans le rock FM des années 1980 : les cheveux au vent, le grand ventilo et puis Michael Bolton sur un rocher.

 

Dans l'interview, j'ai demandé à l'un de me décrire l'autre et vice-versa (à noter que Jeffrey et Angela sont en couple). Voici comment la jeune-femme parle de son compagnon :

Il est très beau, très humble et talentueux... C'est ce qui m'a attiré vers lui. J'aime le classic rock et je crois qu'une grande partie de ses influences viennent de là. Il joue comme je le ferais si j'avais sa technique.


 

Et Jeffrey au sujet d'Angela :

C'est une super parolière. Elle pousse toujours nos chansons au maximum quand moi je pourrais avoir tendance à être un petit peu fainéant. Elle a une super voix, une super présence sur scène... J'ai le sentiment que l'on se complète vraiment très bien tous les deux. C'est une bonne alchimie.


 

 

Alors on a évoqué les années 1980, du coup on a questionné les deux artistes sur leurs références musicales.

Quand on a commencé à écrire pour ce projet, on pensait à In the air tonight, de Phil Collins. Cette chanson c'était un peu un but à atteindre en terme d'ambiance, de son et de production.


 

Sérieusement ? Phil Collins ? Je vous rappelle que In the air tonight, c'était ça (et attention, écoutez bien la descente de batterie ) :

 

Pourtant Phil Collins, de l'avis général, est quand même perçu comme un artiste super ringard...

Oui on nous regard bizarrement lorsqu'on dit que l'on aime Phil Collins. Il n'est pas considéré comme "cool". Mais je crois que l'on est assez attirés par les musiques un peu sombres qu'il a fait. Il a fait beaucoup de choses et ses morceaux les plus légers peuvent être perçus comme ringards mais il est vraiment très fort mélodiquement et il a une vraie sensibilité pour la rythmique. Sans doute parce que c'est un batteur...


 

In The Valley Below, un album influencé par la musique de Phil Collins : c'esy surprenant, mais le résultat n'en n'est pas moins bon.


 

Réécoutez toutes les chroniques musique de Francis Viel et abonnez-vous au podcast

Suivez Francis Viel sur twitter : @francisviel

Commentaires