Imgur: la boîte à images du web qui cartonne

L'actualité numérique Mardi 10 décembre 2013

Réécoute
Imgur: la boîte à images du web qui cartonne
Le site ne vous dit peut-être rien mais ces cinq lettres imprononçables désignent l'un des plus gros carrefours du web du moment. Avec 100 millions de visiteurs uniques par mois, cet hébergeur d'images dépasse même le poids lourd Reddit, pour lequel il a d'abord été pensé. Retour sur une saga méconnue.

 

I-M-G-U-R. Cinq lettres pour un drôle d'attelage du web pourtant très populaire, dont l'ascension n'est pas forcément bien connue. Tout comme sa prononciation d'ailleurs.

Dissipons d'ailleurs tout de suite les doutes : le nom de ce site, que vous avez peut-être déjà croisé, ou dont vous vous demandiez à l'instant comment diable il pouvait bien se prononcer, ne se dit pas "imeugure", tel que le bon sens français l'aurait imposé, mais comme le précise le monsieur, "Imeudjur" (pour "imagier", en anglais) :

 

Une précision d'autant plus importante qu'en plus de nous faire fourcher la langue, elle éclaire la fonction première d'Imgur, à savoir l'hébergement d'images en ligne.

Imgur, c’est en effet ce site hyper pratique sur lequel on se rend dès que l'on met en mémoire une capture d’écran croustillante ou que l'on réalise une création débile sur Photoshop (ou autres). Des images qui se doivent (évidemment) d'être partagées avec le monde entier via Twitter ou sur Facebook, pas toujours hyper pratique pour partager des images -alors même que ce site est le plus sollicité en la matière ! (LIEN)

Il suffit alors d'aller sur Imgur, de charger l'image, et magie : en deux clics, l'image est balancée sur un serveur du Net et un lien associé nous permet de diffuser en toute simplicité notre humour hilarant.

"C'est mon cadeau pour vous"

"Deux clics". C'est l'objectif que s'était initialement fixé le fondateur d'Imgur, Alan Schaff, retraceThe Atlantic dans un article passionnant sur l'épopée du site

 Nous sommes alors en 2009 et Alan Schaaf, comme dans toute bonne success story geek qui se respecte, est un étudiant débrouillard. Qui traîne sur Reddit. Reddit, énorme carrefour du web s'il en est, agrégateur de liens tellement populaire que Barack Obama a accordé l'an dernier une interview à ce site, ainsi qu'à ses "Redditors" de lecteurs.

On y croise donc tout un tas de contenus, sur tout un tas de sujets, des plus absurdes au plus sérieux. Et les images qui font le web, mèmes débiles, p'tits chats et gif animés, ne font pas exception.

Un beau jour, Alan Schaff poste un message sur Reddit pour expliquer que les hébergeurs d’image disponibles sur Internet, les Photobucket et autres Imageshack (parfois utilisés par défaut sur des clients Twitter) lui sortent par les trous de nez tant leur usage est laborieux. Pour y remédier, il a une solution toute simple: en faire un à sa sauce:

J'en pouvais plus de tous les autres hébergeurs d'images disponibles donc j'ai fait le mien. Il vous force pas à compresser vos images, et il a des trucs pratiques pour recadrer, redimensionner, retourner et des taux de compression de 10 à 100. C'est mon cadeau pour vous. Qu'on voit plus des Imageshack et des Photobucket dans le coin ;)

 

Et c'est là que tout s'emballe ! Les Redditors adoptent son projet et l’utilisent à tel point qu'Imgur devient très vite très populaire. Les chiffres donnent même le vertige: de 30 millions de visiteurs uniques par mois en 2012 (soit la fréquentation du New York Times et des chiffres à faire palir d'envie les titres bien de chez nous), Imgur est passé en 2013 à 100 millions d'utilisateurs. Plus que Reddit lui-même et pas si loin de Buzzfeed précise The Atlantic, autre sensation du Net dont on a déjà parlé ici.

> Lire : 10 raisons pour lesquelles la presse française devrait se méfier de Buzzfeed.

Le tout, faut-il le rappeler, pour un hébergeur d’images au nom imprononçable et oubliable, né de la volonté toute bête de simplifier la vie aux internautes. Pile-poil dans l'image quintessenciée de partage et de débrouillardise qu'on peut parfois se faire d'Internet.

Société d'images

Aujourd’hui, The Atlantic explique qu'Imgur a passé en nouveau cap, en fédérant comme son illustre muse Reddit, une énorme communauté. A l'inverse de Facebook, le site s'est mué de plate-forme en réseau social : les images postées peuvent être likées, commentées, partagées. Et les Imedjurians succèdent aux Redditors dans le grand territoire hostile du web.

Capture d'écran du site Imgur

Une influence et une mutation qui ont un sens tout particulier en termes de monnaie sonnante et trébuchante. Les sites et autres applications de partage d'image ont en effet la cote. Snapchat, le réseau social des photos éphémères qui semblait tout aussi anecdotique et carrément qualifié de "stupide" selon son créateur, s'est par exemple vu offrir trois milliards de dollars par Facebook. Et peut-être même quatre par Google. Des sommes inestimables que son fondateur s'est payé le luxe de décliner. Sans oublier aussi le succès d'Instagram, acquis l'an passé par Facebook pour la bagatelle d'un milliard de dollars.

Faut-il encore le rappeler ? Notre société est bel et bien celle de l'image ! Sauf qu'à la différence des années télé, le support visuel est ici bien plus impliquant: la photo, le gif, le dessin, sont en effet d'abord relayés par les individus eux-mêmes voire relais actifs de leur présence en ligne. 

Pied de nez de l’histoire, Imgur se voit justement comme le futur de la télévision : un rendez-vous canapé-fin de journée où l’on vient se vider la tête non pas en compagnie de Corinne Touzet... mais des gifs du Grumpy Cat.


 

Andréa Fradin

Toutes les chroniques Suivez le geek

> Abonnez vous aux podcasts : RSS et iTunes

> Son :
[00:56 “ils m’entraînent” http://www.youtube.com/watch?v=cSoTh2pTtxU]

Commentaires