Il prend un coup de couteau pour une place de parking.

Zone internet Vendredi 11 avril 2014

Réécoute
Il prend un coup de couteau pour une place de parking.
Toutes les semaines dans Touche pas à mon poke, Alexandre Majirus enquête sur une histoire insolite sortie de l'Internet. À contre-courant des médias "officiels", le WTF dans toute sa splendeur.

Une place de parking. Une place de parking pour près de 40 000 habitants. "Bienvenue en enfer" indique le panneau d'entrée d'agglomération de Garges-lès-Gonesse. C'est une image hein, le panneau d'entrée d'agglomération affiche encore le nom de la ville. Mais pour combien de temps ? Dans les rues de cette commune du Val d'Oise, l'ambiance est irrespirable. Enfin pas à proprement parler, l'air étant plus respirable depuis que les voitures ne circulent plus. Disons que l'ambiance est électrique. Enfin pas littéralement, car même les voitures électriques, confrontées elles aussi à la pénurie de places de parking, ne circulent plus. La situation est tendue, voilà. La situation est tendue et a fini par dégénérer. Le 8 avril 2014, deux Gargeois délibèrent pour savoir qui va se garer sur la place de parking. Le ton monte et l'un des deux, un homme de 27 ans, se fait poignarder. Il nous livre son désarroi :

 

"Argh… Vous voyez à quoi on est réduits ? C'est mon meilleur ami en plus. Pour une place de parking… une fichue place de parking, mon meilleur ami m'a donné un coup de poignard dans le dos. Je ne m'y attendais vraiment pas, je l'ai vécu comme un coup de poignard dans le dos."

 

Dans cette course à la place de parking, tous les coups sont permis, notamment les coups de couteau. Pire : comme il n'y a plus de places handicapé, les handicapés sont obligés de se garer sur d'autres handicapés. La situation est urgente. Nous sommes allés à la rencontre de Maurice Lefèbre, maire UMP à la tête de Garge-lès-Gonesse depuis 2004, qui se doit de trouver une solution :

 

"Pfff, une place de parking, c'est déjà pas mal. En Afrique, ils n'ont même pas de voiture et pourtant ils ne se plaignent pas ! Une solution, une solution… Je veux bien essayer de débloquer du budget pour créer une deuxième place de parking mais je ne promets rien hein. C'est l'Union Européenne qui décide, pas moi. Sinon, on pourrait organiser une sorte de battle royal, un combat à mort entre les habitants de la ville et le seul survivant pourra garer sa voiture ? Ouais, c'est pas mal ça, on va faire ça."

 

@alexmajirus

> Écoutez Touche pas à mon poke en entier.

> N'oubliez pas de liker la page de l'émission sur Facebook et de suivre @tpmpk_lemouv sur Twitter. 

> Abonnez vous au podcast, RSS et iTunes.

Commentaires