Ice Bucket Challenge, des seaux de personal branling

Rien à voir Dimanche 24 août 2014

Réécoute
Ice bucket challenge, des seaux de personnal branling
Le défi qui consiste a se jeter des seaux de glace sur la tête est généreux et très con. Surtout très con.

 

Aujourd'hui j'ai  envie de parler de ce nouveau cancer de l'internet que constitue le "Ice Bucket challenge".

Alors, le Ice Bucket Challenge, "défi du seau de glace" en français, si vous ne connaissez pas, c'est que vous vivez sans télévision et sans accès internet, ou alors vous êtes chez Free, et ma foi, vous avez bien de la chance.

Parce que oui, on commence à en avoir plein la race de l'ice Bucket Challenge. Sur le principe, ça part d'un bon sentiment puisqu'il s'agit de récolter des dons pour la lutte contre la sclérose latérale amyotrophique (SLA, ou ALS en anglais), plus connue sous le nom de maladie de Charcot. Une maladie pour l'instant incurable. Les origines du défi sont un peu confuses, mais en gros, il repose sur le principe de la chaîne.

Une première personne se jette un seau d'eau glacée sur la tête puis elle invite trois personnes à faire de même et ainsi de suite. Ceux qui ne répondent pas au défi doivent faire un chèque de 100 dollars à l’association américaine.

Mais la plupart du temps tout le monde fait les deux, le seau ET le chèque. Ca a d'ailleurs permis à l'association de récolter plus de 300 millions de dollars.

Nikos Alliagas, Johnny, Nabilla et Jean Marc Morandini

Et le défi a surtout essaimé auprès des people.

> A relire : Ice Bucket Challenge, le défi givré des stars

Aux Etats-Unis, Justin Timberlake, Anna Wintour, Bill Gates ou encore George W. Bush se sont prêtés au jeu. En France, c'est Nikos Alliagas, Johnny, Nabilla et Jean-Marc Morandini qui s'y sont collés. La fameuse exception culturelle française  probablement.

 

Et alors n'ayons pas peur de le dire. Même si c'est pas la bonne cause, ça reste le truc le plus con du monde, on peut être con et généreux, ça ne s'annule pas.  Si vous voulez le vérifier, tapez "ice bucket challenge ratés" sur YouTube et vous verrez que des gens arrivent à foirer la tâche le plus facile, soit se mouiller la tête.

D'abord, au risque de passer pour une nazie qui veut casser l'ambiance, je rappelle a toutes fins utiles que selon l'OCDE, en 2025, pour la majorité des habitants de la planète, l’approvisionnement en eau pourrait être «insuffisant » voire «dramatiquement insuffisant».En ce moment même, la Guinée souffre d'une grave pénurie d'eau potable

Une grande cause pour laquelle les stars se mobiliseront sûrement, mais en attendant, ils font des concours de T-shirts mouillés avec des litrons de flotte.

Sous le vernis de l'altruisme se cache le bon vieux personal branling

Ensuite, même si les stars en question font effectivement des chèques, c'est surtout de la publicité totalement gratuite pour eux. Le truc idéal pour passer pour un mec rigolo, pas prise de tête et généreux en plus. D'ailleurs, preuve s'il en fallait une que le phénomène a bien à voir avec le marketing, les marques Mac Donalds, Samsung, ou Air France ont récupéré le défi à leur compte. Sous le vernis de l'altruisme se cache donc le bon vieux personal branling.

Et puis enfin, le but de tout ça, c'est de récolter des dons mais aussi de sensibiliser à la maladie, que les gens sachent de quoi il s'agit.

Or, j'ai comme un doute sur le fait que Nabilla, qui frôle l'anévrisme à chaque fois qu'elle doit faire une addition se soit un tant soit peu interessée à la maladie et à ses conséquences. J'ai même vu passer sur internet des messages de gens disant que quand même, c'est trop triste cette "maladie de charclo".

On peut se mobiliser pour une cause tout en en ayant rien à foutre. Et oui! D'ailleurs rappelez-vous, il y a quelques années, le chanteur des années 90 François Feldman participait au Téléthon et avait demandé à des enfants myopathes en fauteuil de se lever.

Et puis enfin, rappelons que ce jeu n'est finalement rien d'autre qu'un bonne vieille chaîne à la con. Il y a quelques mois encore on s'offusquait des neknominations, ce jeu ou des adolescents boivent des quantitiés astronomiques d'alcool; plus récemment encore, il y a eu le jeu  "a l'eau ou au resto" qui consistait à se foutre à la flotte, ce qui avait d'ailleurs tué plusieurs personnes.

Et ben là, la boucle est bouclée puisqu'on vient d'apprendre que Corey Griffin, l'un des créateurs du défi, chargé de récolter ces dons s'est tué en faisant une sorte d' Ice Bucket geant. Il a tout simplement plongé du haut d'un toit surplombant un port, et s'est noyé. Ce qui n'a pas empêché l'Ice Bucket Challenge de continuer.

Jules Renard disait :

La charité, c'est l'hypocrise qui donne dix sous d'attention pour recevoir vingt francs de gratitude.


 

Ce qu'on peut traduire par "allez vous faire cuire le cul avec vos seaux d'eau".

 


 

> Retrouvez toutes les chroniques de Rien à voir

> Abonnez-vous au podcast, RSS et iTunes

 

Commentaires