IAM : les 20 ans de l'album "Ombre est lumière"

La Pop au carré Mardi 16 décembre 2014

Réécoute
 IAM : les 20 ans de l'album "Ombre est lumière"
C'était en 1994, les rappeurs marseillais sortent leur premier double album. A l'époque c'est une petite révolution. Vingt ans plus tard, un coffret inédit sort dans les bacs. Une réédition complète de l'album "Ombre est lumière" avec 4 CD, un DVD inédit du concert " Le dragon s'éveille" et de nombreux bonus. Un cadeau collector à glisser sous le sapin.

 

Cet album n'a pas pris une ride. Ombre est lumière c'est la révélation d' IAM : le flow, les instrumentaux, les textes toujours soigneusement choisis. A l'époque, en 1994, sortir une trentaine de titres et près de deux heures de musique en une seule fois, c'est assez rare, et le groupe n'imagine pas à ce moment là que ça va les révéler au grand public et les propulser dans la sphère du rap français.

Et toi, est-ce que tu danses le Mia ?

Avec ce tube, célèbre, entre autres, pour son sample de Give Me The night de Georges Benson, IAM impose sa marque de fabrique. Je danse le Mia est le deuxième plus gros succès du rap français (après Bouge de là d' Mc Solaar en 1991) et il se vend à 500.000 exemplaires.

 

A cette époque, le marché du disque est assez faible et le rap n'est pas forcément bienvenu. Mais IAM va relever un pari risqué, leur maison de disque le sait : c'est quitte ou double. Et c'est un succès. En 1995, IAM est même élu meilleur groupe de l'année aux Victoires de la musique. Ombre est lumière reste aujourd'hui encore, un album unique de la discographie du groupe marseillais.

IAm: les rappeurs de la dualité

Au fil des thèmes abordés dans leurs textes, IAM passe d'une ambiance sombre (avec des titres comme Sachet blanc et Une femme seule) à une ambiance plus comique (avec Harley Davidson, Le feu). Le titre de cet album, Ombre est lumière reflète bien cette dualité et pourtant ce titre part d'un délire à cause de l'accent "chantant" d'un des membres du groupe.

 


 

Chaque jour le Mouv' met la Pop au carré, reportages à écouter par ici.

Et abonnez-vous au podcast RSS et iTunes.

 

Commentaires