I'm vegan and I'm proud

le Reportage de la Rédaction Vendredi 09 mai 2014

Réécoute
Dernières diffusions
La Veggie Pride de New York, en 2011 / Cc Tomatoes and friends
Depuis 14 ans, végétariens, végétaliens et végans se réunissent pour la "Veggie pride". Une marche en solidarité "avec les animaux, victimes de l'abbatage, de l'élevage et de la pêche". Cette année, c'est à Paris, samedi 10 mai que le cortège défilera.

Après Genève l'an dernier, c'est à Paris que des milliers de militants marcheront samedi 10 mai pour montrer leur fierté de refuser de consommer des animaux. La "Veggie pride" réunira des manifestants venus de toute l'Europe pour montrer qu'on peut "vivre sans tuer".

Dans le cortège il y aura des végétariens : ceux qui ne mangent pas de chair animale (viande, poisson, crustacé). Mais aussi des végétaliens : ceux qui refusent d'avoir dans leur assiette ce qui est d'origine animale (oeuf, produits laitiers, miel). Et enfin des végans : ceux qui choissisent de respecter l'animal dans tous les aspects de leur quotidien donc n'achètent pas de cuir, soie, fourrure, laine.

 

La Veggie Pride de Genève, en Suisse, en 2013 / Cc Gustave Adore

"Notre base alimentaire, c'est le tofu, les steacks de soja, le riz, le blé, les fruits et légumes", explique Lars, une maman végan de 36 ans. "L'une de mes spécialités, c'est la tarte à la ratatouille. La cuisine végan est très gourmande et ne coûte pas plus cher si on se fournit en grande distribution". Dans son appartement de banlieue parisienne, Lars n'a aucun objet d'origine animale. "Mon canapé est en tissu et non en cuir. Dans ma penderie, il n'y a pas de pull en laine, je choisis d'autres matières très chaudes comme la polaire".

Cette maman a décidé d'élever ses 2 enfants dans le véganisme. Et sa fille Samantha en est très fière. "Ca ne me dérange pas de ne pas manger ni porter la même chose que mes copines", raconte la fillette de 10 ans. "Quand je sais ce qu'il y a dedans, ça ne me donne pas envie".

Malgré ce style de vie original, Lars assure qu'elle a une vie sociale parfaitement épanouie. "J'ai une moitié d'amis végan, les autres sont carnistes", explique la mère de famille. "Ils viennent à la maison, je vais chez eux. Et parfois j'arrive à les convaincre de changer : en une dizaine d'années, j'ai persuadé environ 25 personnes de devenir végan".

Quelques exemples de plats végan : sushi et burger / Cc FlickR Jennifer

Si certains médecins - essentiellement étrangers - assurent qu'on peut être végan et en parfaite santé, la plupart des professionnels de santé français sont sceptiques. "Ce type de régime entraîne un déficit en vitamine B12, celle que l'on ne trouve que dans produits animaux", s'inquiète le professeur Jean-Michel Lecerf, nutritionniste à l'Institut Pasteur de Lille. "Les gens qui en manquent font de l'anémie et ont souvent des complications neurologiques".

Mais dans la communauté végan, on a un argument de taille pour prouver le contraire : les sportifs qui ont adopté ce régime sont nombreux. Comme l'athléte américain Carl Lewis : dix médailles olympiques, dix titres de champion du monde sur 100 m et 200 m. Et il n'est pas le seul : Sylvain Perret, un athlète amateur de 39 ans a couru en 3 heures et 14 minutes le dernier marathon de Paris. "C'est marrant parce que j'ai autour de moi plein de sportifs qui ont des régimes carnés", ironise Sylvain. "Ils se bourrent de pillules de toute sorte parce qu'ils n'ont pas assez d'omega 3 ou autres. Moi je ne prends que de la vitamine B12".

Le véganisme a également convaincu des célebrités : Nathalie Portman, Joaquin Phoenix, Bill Clinton, Moby. Moins connu mais tout aussi engagé : "Velvetine", un groupe marseillais qui se définit comme "rock electro noise". Leur dernier titre s'appelle Un jour ordinaire et commence ainsi : "des oiseaux empallés rôtissent dans les vitrines, des corps démembrés garnissent les étals". Stéphane, le chanteur du groupe est aussi militant pour la libération animale. "Grâce à notre musique, on a fait changer des gens, qui ont découvert le clip ou nous on vus en concert", affirme avec fierté le musicien qui se produira en concert le soir de la Veggie Pride à la salle de la Mains d'oeuvre à Saint-Ouen.

"Un jour ordinaire", Velvetine / Cc Velvetine Musique


En France, chaque année, on consomme en moyenne 88 kg de viande par an et par habitant. C'est l'équivalent de 6 tranches de jambon par jour chacun.

Reportage signé Emma Sarango


 

Les choix actu du Mouv', c'est tous les jours dans le Reportage de la Rédaction.

Et abonnez-vous au podcast RSS et iTunes.

Photo de couverture : Cc FlickR Tomatoes and friends

Commentaires