Huslte & Flow, meilleur film de rap

La livraison de la semaine Samedi 09 novembre 2013

Réécoute
Dernières diffusions
Huslte and flow, le meilleur film de rap
Cette semaine on parle du film "Huslte and flow". Un film sur le rap sorti en 2005, passé presque inaperçu, malgré de belles récompenses...

 

Le film :

Sorti en 2005 sur les écrans et réalisé par Craig Brewer, ce film compte un joli casting avec entre-autres Terrence Howard (Iron man, Anthony Anderson (The Shield, Fous d'Irene), Ludacris et même Isaac Hayes...

L'histoire : 

DJay est à un tournant. Vivre de magouilles et d'expédients, survivre au jour le jour sans perspective d'avenir ne suffit plus à l'approche de la trentaine, lorsque s'envolent nos rêves de jeunesse. Proxénète par nécessité plus que par vocation, DJay se cherche une nouvelle voie d'urgence. Une rencontre de hasard avec un vieil ami, Key, ingénieur du son aspirant à une carrière musicale, éveille en lui un talent insoupçonné. DJay se lance fièvreusement dans le rap free style, mettant en musique sa vie et ses tribulations de hustler de Memphis. Un excentrique virtuose des synthés, Shelby, et deux "gagneuses", Shug et Nola, s'associent à la préparation de la première démo de DJay, que celui-ci va s'efforcer de placer auprès de la superstar du rap, Skinny Black...

La Bande-Annonce :

 

Le problème c'est que le film n'a pas vraiment marché. 25 millions de dollars au box-office américain, soit un tiers de la recette du film de 50 cent Get Rich or die trying, sorti la même année.

 

Le trailer du film de "Fifty"

 

 

 

Pourtant, le film a obtenu de belles recompenses : Prix du public au Festival de Sundance et même un Oscar de la meilleure chanson de film pour cette chanson.

 

D'ailleurs, voici la séquence où le film a gagné la statuette dorée.

 

Outre l'intérêt concernant le film en lui-même, Hustle and Flow a mis à l'honneur le Dirthy South avec une BO qui avait réunit des artistes de ce genre musical comme E-40, Lil' Boosie voire Al Kapone. Nous étions juste avant l'explosion de Rick Ross, Lil' Wayne ou Wacka Flocka Flame, rappeurs qui utilisent souvent les instrus Dirthy South.

 

Pour écouter la BO...

 

 

Le film est sans-doute sorti au mauvais moment. Ne pas être dans le bon tempo, c'est forcément un problème. Surtout pour un film muscical...

Commentaires