Henri Guaino

République du Mouv' Mardi 27 novembre 2012

Réécoute
Henri Guaino
Sarkozy est-il le sauveur de l'UMP ? Cinq années passées dans l'ombre de Nicolas Sarkozy, cinq années à écrire des discours pour lui. Henri Guaino connait bien l'ex-président, et nous parle du "vide" qu'il a laissé.

Il a été commissaire au Plan, inspirateur de la campagne de Jacques Chirac sur la fracture sociale en 1995 et conseiller spécial de Nicolas Sarkozy tout au long de son quinquennat.

La plume de Nicolas Sarkozy c’est lui. Les discours, les mots percutants, les phrases aux envolées lyriques, tout est né dans son bureau, parfois au milieu de la nuit, souvent dans les brumes matinales.

 Aujourd'hui député des Yvelines, Henri Guaino raconte dans « La nuit et le jour » (éditions Plon) ses cinq années passées auprès de l’ex-président de la République.

 L’occasion pour nous ce soir de revenir avec lui sur son travail auprès de Nicolas Sarkozy et de parler de l’avenir de l’UMP, en plein psychodrame.

 

L'émission en intégralité

 

 

La République du Mouv' : Benjamin Illy

Attachée de production : Julie Verne

 

« La Nuit et le Jour » Présentation de l’éditeur :

 « Vous savez pourquoi ils l’ont tant détesté ? Parce qu’il voulait gouverner. Tous ceux qui avaient pris l’habitude de ne plus être gouvernés, de vivre entre eux, avec leurs petits arrangements, leurs petits privilèges, tous ceux-là l’ont détesté. Vous savez, le Sarkozy que j’ai côtoyé pendant cinq ans à l’ Elysée ne ressemblait pas du tout à la caricature que ses adversaires en ont fait.


Dans la nuit tiède, sous le ciel étoilé, je revoyais nos conversations nocturnes quand, parfois, après le dîner, il venait me rendre visite dans mon bureau alors que j’écrivais. C’étaient des moments privilégiés, sans ces jeux de rôle qui sont inévitables lorsqu’il y a plus de deux personnes en présence. Quand il quittait mon bureau, je me remettais àécrire jusqu’au matin. Ah, toutes ces nuits d’insomnie consacrées au long combat toujours recommencé des mots et des idées ! »

 

Commentaires