Hatsune Miku et son opéra futuriste

Un lien pour survivre Mercredi 16 avril 2014

Réécoute
Hatsune Miku dans un opéra vocaloïd et futuriste
C’est une nymphette de 16 ans, aux cheveux bleu turquoise. Mais Hatsune Miku n'existe pas. Explications.


[Mise à jour 17 avril] La cantatrice virtuelle assurera la première partie de la prochaine tournée de Lady Gaga en Amérique du Nord.

Au Japon, Hatsune Miku est un phénomène national : une diva pop, icône de la jeunesse japonaise qui enchaine les tournées, joue à guichets fermé en Asie et aux Etats-Unis, fait les couverture de magazines... 

Elle est même passée en France en 2013 au Théatre du Châtelet. Pourtant, Hatsune Miku n’existe pas !

 

La chanteuse virtuelle doit sa voix à un logiciel de synthèse vocale VOCALOID 2, créé par le développeur Crypton Future Media en 2007.

Née dans la culture geek et pop, la diva synthétique fait une incursion dans la musique dite "savante". En novembre dernier, elle devenait l'héroïne d’un opéra futuriste, "The End".

>> Réecouter l'opéra ici

Cet opéra a été diffusé en stéréo en direct du théâtre du Châtelet sur LeMouv.fr le 12 novembre 2013. C'est une version remixée en 10.2 puis binauralisée et en 5.1 par Radio France qui vous est proposée ici. 

Le format binaural permet de reproduire un espace audio en trois dimensions. Vous êtes pleinement immergés dans le morceau, un peu comme au cinéma.

>> Pour en savoir plus, faites-un tour sur NouvOson, le site de Radio France dédié à ce type de son.

Pour en savoir plus : !


 

> Retrouvez tous les liens pour survivre

> Abonnez-vous au podcast, RSS et iTunes

>  Suivre Aurélie Champagne sur Twitter

Illustration de couverture: capture d'écran

 

 

Commentaires