Harcèlement de rue: rangez vos bites et vos couteaux

Rien à voir Mardi 29 avril 2014

Réécoute
Harcèlement de rue: rangez vos bites et vos couteaux
Le harcèlement de rue est une réalité. Une chronique pour nous le rappeler.

 

Encore une fois, tu as raison Beyoncé. Qui c'est qui dirige le monde ? C'est nous les femmes. Et comme c'est Beyoncé, soit la personne la plus influente d'après le magazine Time qui le dit, alors on ne peut plus en douter même si on le savait déjà un peu.

 

D'ailleurs, on le voit bien, la science se démène pour améliorer notre condition d'être ovarien et nous remercier de "runer le world" comme on le fait.

Alors que franchement on en demandait pas tant.

Du laxatif "spécial femmes"

Non, vraiment je vous jure que ce laxatif pour femmes qui est apparu sur le marché récemment, on aurait pu continuer à faire sans. Parce que laxatif pour femmes, il y a. Et devinez, la seule différence entre ce laxatif et les autres, c'est que le conditionnement est rose. Et qu'on peut lire cette inscription sur la boite "suffisamment doux pour les estomacs délicats".

 

Ben oui, parce que nous les femmes on n'a pas une rate, des reins, et un intestin grêle, on a des petits organes tout délicats en pâte à cupcake qu'il faut pas trop brusquer avec des gros médocs de bonhomme.

 

Nous les femmes, grosses veinardes que l'on est, on a aussi été gratifiées par l'invention du pisse-debout, qui comme son nom l'indique permet de pisser debout quand on a pas de pénis.

 

 

Je ne vous parlerai pas dans le détail du stabilo pour femmes, spécialement conçu pour nos petites mimines délicates, ni de de la mooncup, qui comme son nom poétique ne l'indique pas, est un genre d'entonnoir à ragnoutes. Je vous laisse googler.

Une catapulte à relous

Donc, on le voit bien, les scientifiques se démènent pour nous et pas toujours à bon escient (sauf pour la mooncup). Alors pourquoi ? Pourquoi personne n'a encore mis au point la catapulte de poche pour femmes. Une petite catapulte, rose évidemment, qui servirait à jeter littéralement les gros relous adeptes du harcèlement de rue ?

J'ouvre une parenthèse chiffrée mais utile pour rappeler que dans la rue :

  • une femme sur cinq âgée de 18 à 29 ans a déjà essuyé des injures
  • une sur dix a subi des caresses et des baisers non désirés et autant de menaces
  • 12 % des viols ont lieu dans la rue.

 

Je rappelle également que la semaine dernière, une jeune femme s'est fait agresser sexuellement dans le métro lillois sans que personne ne bouge une orteil. Tas de gros lâches.

Que si ça ne nous est pas arrivé à nous, on a tous une copine, une soeur, une collègue, une banquière qui s'est pris des mains aux fesses, fait insulter, peloter, agresser dans la rue.

Des zones anti-relous

J'ouvre une autre parenthèse très perso pour dire qu'une amie très chère, Amandine, s'est fait casser le bras samedi dernier à Bastille. Et que si je retrouve le mec qui a fait ça, il aura lui aussi bientôt besoin d'un pisse-debout.

Oui, c'est vrai, je pèse 48 kilos mais j'ai eu 20/20 en saut en hauteur au lycée. Et quand je sauterai en fosbury sur ses couilles, ils les sentira bien les 48 kilos. Fin de la parenthèse.

Alors, donc, ces chiffres, cette réalité du harcèlement de rue, ça a suscité quelques réactions et tentatives de solutions.

A l'image de celle de la comédienne Berangère Krief qui a donné sur l'excellent site madmoizelle.com des cours de répartie anti-relou.

Autre intitiative anti-relous, ce week-end, les membres du salvateur collectif #stopharcelementderue ont inauguré une zone anti-relous à Bastille à Paris. Evidemment, l'action est surtout symbolique et les militants en ont profité pour distribuer des tracts et sensibiliser les passants à ce qu'est le harcèlement de rue. Ils veulent également monter des partenariats avec des bars, des festivals, des réseaux de transports, voire des municipalités pour créer des zones safe pour les femmes.

Voilà, on peut dire que tout le monde ou presque s'y met pour lutter contre ce fléau. Maintenant, c'est à vous les mecs : rangez vos bites et vos couteaux.

 


 

Suivez Nadia Daam sur Twitter

Toutes les chroniques "Rien à voir"

Tous les émissions "Le 12:30"

Abonnez-vous au podcast : RSS & iTunes

Crédit photo : page Facebook du collectif

Commentaires