Hans Universalis, notre ile à nous

Environnement Dimanche 03 août 2014

Réécoute
Dernières diffusions
Hans Universalis, notre ile à nous
Une ile qui n'appartient encore à personne... ça vous dirait d'en devenir le gardien ?...

Vous savez que vous pouvez acheter un bout d’écosse, ou revendiquer des terres lointaines en Amazonie rien que pour protéger ces terres de l’avidité des hommes ?... On en a déjà parlé dans cette chronique et celle ci.

L'idée avec Hans Universalis, ce serait plutôt de ne pas devenir propriétaire de cette ile glacée perdue au bord du pôle Nord, mais de la revendiquer comme appartenant à tous... donc à personne finalement.

Le geste serait à la fois symbolique et pragmatique:
D'abors il arrêterait net la gue-guerre que se livrent le Canada et le Danemark autour de cette île interessante essentiellement pour sa position stratégique à l'entrée de la mer de Lincon. Cette mer, si elle n'était plus recouverte de glace - rapport au réchauffement climatique et à la fonte des pôles -  permettrait (peut-être-c'est-même-pas-sur) d'accéder à des réserves de pétroles dans l'océan Arctique ... voyez un peu le raisonnement !

Par ailleurs si on en était tous proprios, ce serait un sacré observatoire de la fonte de la banquise et peut être qu'alors on aurait une conscience plus aigue de la réalité du réchauffement climatique... Surtout si on habite du côté de Bordeaux, Nantes, sur les iles Maldives ou au bord du Nil, zones qui seront les premières touchées par la montée du niveau des océans...

Hans universalis

Bref, ce minuscule point sur la carte, serait le symbole de notre responsabilité envers la planète !
Vous pouvez donc la revendiquer en commençant par liker sa page facebook et puis en signant la déclaration de revendication placée sur site hansuniversalis.org

écoutez cette chronique ici

 

Réécoutez toutes les chroniques environnement.

Abonnez-vous au podcast : RSS & iTunes

Suivez Elisabeth Bonneau sur twitter : @BethBon

 

Commentaires