Greg Lemond, un Américain à Paris

Retour sur cent Tours Mardi 16 juillet 2013

Réécoute
Dernières diffusions
Greg Lemond, un Américain à Paris
Avant Lance Armstrong, un autre Américain avait dominé le Tour. Mais Greg Lemond n'était pas du même genre. Le petit jeunot des eighties a su conserver la sympathie du public tout en matant sans vergogne les frenchies Hinault et Fignon.

 

En voilà un qui a eu de la chance. Le 25 avril 1987, Greg Lemond, déjà une victoire sur le Tour, s'en va dans la forêt avec ses potes et son fusil. Il part chasser le dindonneau, mais c'est lui qui se prend des grenailles dans le buffet. Une soixantaine de plombs dont deux tout près du coeur. Les chirurgiens n'arriveront pas à retirer toutes les balles.

 

 

Greg Lemond semble imiter le faisan à la perfection © INA

 

Il s'en est sorti, et heureusement, sinon nous n'aurions pas vécu l'incroyable Tour 1989, que l'Américain remporta avec huit secondes d'avance seulement sur Laurent Fignon. Ca reste aujourd'hui le plus petit écart de toute l'histoire de la grande boucle.

 

Gérald Holtz reçoit en 2007 les deux adversaires du Tour 1989 © France Télévisions

 

Greg Lemond remporta encore le Tour 1990 avant d'être surpassé par Miguel Indurain. Il s'est ensuite retiré de la compétition pour, notamment, s'adonner à son autre passion, la pêche à la mouche. Ce qui nous permet, au passage, de constater qu'un grand cycliste n'est pas un grand cameraman, et qu'il peut, comme tout le monde, nous endormir avec ses films de vacances :

 

 

Greg LeMond Fly-Fishing in Patagonia from Greg LeMond on Vimeo.

Greg Lemond et sa fille pêchent en Patagonie et nous en sommes ravis © Greg Lemond

 

Plus sérieusement, il deviendra une figure de la lutte contre le dopage. Et sa ténacité n'est sans doute pas pour rien dans la chute de Lance Armstrong.

 

Pour rouler sur le compte twitter d'Augustin Arrivé, pédalez ici : @joel_kienast

 

Et retrouvez d'autres histoires du Tour sur lemouv.fr

 

Commentaires