Grandeur et décadences

Plan B (best of) Mardi 15 janvier 2013

Réécoute
Grandeur et décadences
Frédéric Bonnaud reçoit Bertrand Rothé pour son livre De l'abandon au mépris (Seuil) et Arnaud Viviant pour la revue Charles (La Tengo).

Charles, N°4, Hiver 2013 : Rock & Politique, présenté par Arnaud Viviant et publié aux éditions La Tengo.

On raconte que c’est Carla Bruni qui a fait découvrir The Clash à son époux. Avant elle, Nicolas Sarkozy semblait bien n’écouter que de la variété. Pourtant, l’ancien président de la République fait partie d’une génération qui a grandi avec le rock, la musique la plus politique qui soit, porteuse de rébellions, de contestations, de revendications. Certes, Jean-Paul Huchon est abonné à Rock & Folk et le député Patrick Roy, décédé en 2011, brandissait Rock hard magazine dans l’Hémicycle. Mais quel rôle joue le rock dans l’imaginaire politique français ? Comment la politique a-t-elle utilisé cette musique qui naît en même temps que la Vème République ? Inversement, comment le rock a-t-il mondialement bousculé la classe politique, du mouvement hippie jusqu’au punk, du rap jusqu’au sample ? Rock & politique, une histoire forcément binaire.

Le sommaire de Charles est disponible sur le site des éditions La Tengo!
En couverture : Nicolas Sarkozy & Carla Bruni par Dorian Jude

De l'abandon au mépris. Comment le PS a tourné le dos à la classe ouvrière, un livre de Bertrand Rothé, publié aux éditions du Seuil.


Comment, en l’espace de trente ans, le PS et le monde ouvrier sont-ils passés de l’amour fou au mépris ?

Ce livre tient la chronique tragique d’une longue histoire passionnelle, émaillée de séparations fracassantes et de retrouvailles douloureuses, de drames et d’engagements non tenus. Il explique pourquoi, en 1981, 70 % des ouvriers avaient contribué à la victoire du PS, alors que c’est aujourd’hui le FN qui est qualifié de « premier parti ouvrier de France ».

Entre ces deux dates, au fil des choix politiques engagés par les hiérarques du Parti socialiste, et des réactions plus ou moins avisées des représentants de la classe ouvrière, notre couple, de plus en plus mal assorti, doit faire face à l’effondrement du monde communiste, à l’arrivée de la « deuxième gauche », à la montée du chômage et à la conversion des socialistes à l’Europe, au libéralisme et à la société postindustrielle. Les noms de François Mitterrand, Jacques Delors, Laurent Fabius, Pierre Bérégovoy, Dominique Strauss-Kahn, Lionel Jospin et François Hollande, entre autres, marquent les étapes de ce désamour, de l’abandon au mépris.

Au terme de nombreuses péripéties, que Bertrand Rothé rappellent de façon cinglante, le vieux couple en arrive aujourd’hui au divorce.

Bertrand Rothé est agrégé d’économie, il enseigne à l’université de Cergy-Pontoise et collabore régulièrement à Marianne. Au Seuil, il est déjà l’auteur de Lebrac, trois mois de prison (2009) et, avec Gérard Mordillat, de Il n’y a pas d’alternative. Trente ans de propagande économique (2011).

 

Photo: extrait du film Goodbye Lenin, DR.

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Plan B... Pour Bonnaud est une émission préparée par Amel Khaldi et Nicolas guyonnet et réalisée par Christian Rose avec le concours des techniciens du Mouv' et de Radio France.

Le générique de l'émission est Yegelle Tezeta par Mulatu Astatake. La plupart de ses compositions sont disponibles dans la collection Les Ethiopiques, qui publie les standards de la musique Ethio-jazz.

 

Commentaires