Google vs les gardiennes de la vie privée

L'actualité numérique Lundi 15 octobre 2012

Réécoute
Google vs les gardiennes de la vie privée
Google s'apprête à recevoir pour avoir collecté nos données ! Et ce sont les Cnil européennes qui s'opposent à lui.

 

Le groupe des Cnil européennes, cette version moderne des Avengers made in Europe, s’est constitué en mars dernier pour jeter un oeil sur les nouvelles conditions d’utilisation du géant américain. Des conditions pas très clean pour les internautes. 
Google a en fait décidé du jour au lendemain de réunir en un bloc tous les textes (et y en avait un paquet) qui expliquaient les conditions de ses différents services (YouTube, Gmail, Google+, là aussi, y en a beaucoup). Bon, jusque là, on se dit que c’est plutôt une bonne idée de simplifier les choses et c’est d’ailleurs comme ça que Google l’a présenté en promettant une navigation (je cite) “magnifiquement simple” . Sauf qu’évidemment, c’est surtout “magnifiquement simple” pour Google et une utilisation bien plus fine des données personnelles qu’il récolte à travers le monde...

Le groupe des Cnil européennes, cette version moderne des Avengers made in Europe, s’est constitué en mars dernier pour jeter un oeil sur les nouvelles conditions d’utilisation du géant américain. Des conditions pas très clean pour les internautes. 


Google a en fait décidé du jour au lendemain de réunir en un bloc tous les textes (et y en avait un paquet) qui expliquaient les conditions de ses différents services (YouTube, Gmail, Google+, là aussi, y en a beaucoup). Bon, jusque là, on se dit que c’est plutôt une bonne idée de simplifier les choses et c’est d’ailleurs comme ça que Google l’a présenté en promettant une navigation (je cite) “magnifiquement simple” . Sauf qu’évidemment, c’est surtout “magnifiquement simple” pour Google et une utilisation bien plus fine des données personnelles qu’il récolte à travers le monde...

La Cnil française, leader de la fronde des gardiennes de la vie privée en Europe, devrait annoncer la sentence choisie le mardi 16 octobre à 10h30...

 

En attendant, n'hésitez pas à lire "La Cnil veut faire payer sa maldonne à Google" sur Owni !

Bonne journée sur Internet (et sortez couverts !),

 

Andréa.

 

Commentaires