Goldorak, icône pop

La Pop au carré Lundi 24 novembre 2014

Réécoute
Goldorak icone Pop
Le premier super-héros japonais débarqué sur les écrans de télé français en 1978 revient dans une exposition à Paris.

 

La galerie Sakura à Paris consacre une exposition à Goldorak, ancêtre des Transformers transformé pour l'occasion en icône pop.

 

L'occasion de s'interroger sur ce personnage disparu très vite des écrans de télé et qui a marqué une génération. La cinquantaine d'oeuvres exposées à la galerie Sakura sont évidemment issus d'artistes quadragénaires qui étaient devant leur poste quand le phénomène Goldorak a explosé en 1978 jusqu'à la fin des années 80.

 

Les plus jeunes n'ont pas vu le dessin animé qui ressurgit aujourd'hui sous la forme d'oeuvres d'art et de détournement présentés et vendus à la galerie Sakura. Pour Marie Pruvost, spécialiste des mangas :

La qualité des oeuvres rassemblées et exposées montre la force esthétique de Goldorak.


 

 

Un personnage qui a traversé le temps et devient un peu comme Mickey une icone pop détournée et transformée à l'infinie. Parmi les oeuvres les plus bluffantes de l'exposition, le foetus Goldorak et le Christ Goldorak sous plexiglas d'Alexandre Nicolas, les masques de Chat noir, et l'imposant portrait décomposé en triangles d'Actarus par l'artiste française Ideealizse (ci-dessus).


 

Chaque jour le Mouv' met la Pop au carré, reportages à écouter par ici.

Et abonnez-vous au podcast RSS et iTunes.


Commentaires