Ghostface Killah, hip hop et films d'horreur

La main dans le bac Lundi 15 avril 2013

Réécoute
Dernières diffusions
Ghostface Killah, hip hop et films d'horreur
Le MC du Wu-Tang Clan rend hommage aux giallo, les films d'horreur italiens des années 70, sur son nouvel album "Twelve Reasons to Die", produit par Adrian Younge.

 

Sur "Twelve Reasons to Die", son dernier album, le new-yorkais Ghostface Killah raconte la trajectoire sanglante de son alter ego Tony Starks, un truand revenu d'entre les morts pour se venger d'une famille mafieuse. Scénario prétexte à une explosion de sang et de violence digne du cinéma d'horreur italien des années 70. Hommage au giallo sur fond de hip hop old school (productions signées Adrian Younge, compositeur de B.O de films), le nouveau Ghostface Killah se décline également en bande dessinée, avec un comics à paraître sur le label de RZA, le leader du Wu-Tang Clan.

Le comics "Twelve Reasons To Die", par Cyril Sauvageot

scqs

Commentaires