GASPARD ROYANT

Le 16-18 Lundi 13 janvier 2014

Réécoute
Dernières diffusions
11/07/14 Le 16-18
09/07/14 Le 16-18
08/07/14 Le 16-18
GASPARD ROYANT
A l'occasion de la sortie aujourd'hui de son premier album "10 Hits Wonder" le musicien et rocker Gaspard Royant nous fait voyager dans le temps mythique des années 60 où la musique n'était que vinyle.

 

 

Gaspard Royant avait fait une entrée remarquée il y a quelques mois en sortant à contretemps (mais bien dans l’air du temps) une trilogie de 45 tours qui ressuscitait en quelques minutes les fantômes de Roy Orbison, Phil Spector, Otis Redding, du Brill Building ou de la Stax.

Produits en partie aux légendaires Toe-Rag Studios par Liam Watson (White Stripes « 7 Nation Army », The Kills, Supergrass,…), ces titres ouvraient l’appétit et éveillaient l’intérêt des vinylomaniaques, des ex et néo-fans des sixties ainsi que des médias.

Et bien le plat de résistance arrive : Gaspard Royant est déjà de retour avec son premier album !

Entièrement enregistré en analogique, à l’ancienne, il rassemble les faces A et AA des 45 tours précédemment sortis mais aussi de nouveaux titres. Ici pas de concept fumeux, mais une collection de singles comme à la belle époque. Des pépites de trois minutes qui s’enchaînent à un rythme effréné.

Tantôt autobiographique avec par exemple « The Woods »  qui raconte un meurtre commis dans le village Haut-Savoyard où il a grandi, ou ce « Monkeytown »  s’inspirant de son odyssée américaine, tantôt rétro-futuriste/GeekPop obsessionnel  (« Marty McFly » ), ou langoureusement cœur-brisé sur « Break-up Bar », les chansons de Gaspard Royant parlent souvent d’amours déçus, de rêves de gloire et de fuite en avant. Avec ironie souvent, et sincérité toujours.

« 10 Hits Wonder », comme son titre, est un clin d’œil à une époque pendant laquelle le « concept » d’album n’existait pas encore, où les disques n’étaient en fait (mais étaient surtout) qu’une suite de hits, avérés ou fantasmés.

A moins que ce ne soit un retour vers le futur du disque, vous savez, quand « l’album » n’existera plus…

 

 

 

Le facebook de Gaspard Royant

 

En concert :

Le 22 janvier : Trois Baudets, Paris

Le 25 mars : Le Nouveau Casino, Paris

 

 

 

 

 

Commentaires