Friponne de porcelaine

Plan B pour Bonnaud Samedi 21 décembre 2013

Réécoute
Friponne de porcelaine
Nous sommes heureux de recevoir Antoine de Baecque et Noël Herpe qui publie Eric Rohmer chez Stock.

Antoine de Baecque est professeur d'histoire du cinéma à l'université de Nanterre. Il a déjà publié des biographies de François Truffaut (1996, avec Serge Toubiana) et de Jean-Luc Godard (2010), ainsi que des essais sur la cinéphilie et la Nouvelle Vague. Il a été rédacteur en chef des Cahiers du cinéma puis des pages culture de Libération.

Noël Herpe est maître de conférences à l'université de Paris-VIII.
Auteur ou curateur de plusieurs ouvrages (sur René Clair ou Sacha Guitry), il a coordonné le recueil Rohmer et les Autres, ainsi qu'un livre d'entretiens avec Rohmer autour de son texte Le Celluloïd et le Marbre (2010). Il a fait paraître deux récits autobiographiques remarqués, Journal en ruines (2011) et Mes scènes primitives (2013).

 

Que sait-on d'Éric Rohmer, sinon qu'il incarne une manière très française et très raffi née de faire du cinéma ? De lui, on connaît quelques titres : Ma nuit chez Maud, L'Amour, l'après midi, Les Nuits de la pleine lune. On sait aussi combien le cinéaste aimait fi lmer de jeunes et jolies femmes, les "rohmériennes", d'Arielle Dombasle à Rosette, de Pascale Ogier à Marie Rivière. On se souvient encore qu'il lança plusieurs acteurs, qui devaient faire leur chemin sans lui : Jean-Claude Brialy, Fabrice Luchini ou Pascal Greggory.
Mais sait-on par exemple que l'ensemble de ses vingt-cinq longs métrages ont attiré en France plus de huit millions de spectateurs, et quelques millions d'autres autour du monde ? Sait-on qu'un autre homme, Maurice Schérer, se cachait derrière le pseudonyme d'Éric Rohmer, tant il aimait s'inventer des doubles et masquer son visage derrière ses films ? Voici la première biographie d'Éric Rohmer : puritain et esthète, catholique pratiquant et amoureux de la beauté sous toutes ses formes, rédacteur en chef des Cahiers du cinéma et homme de télévision, citoyen désengagé, nostalgique de l'Ancien Régime - qui aura fi ni par voter écologiste.
Un homme riche de ses contradictions, et de l'extraordinaire diversité de ses curiosités artistiques. Nourri d'archives inédites, ce livre dessine le portrait d'un grand metteur en scène qui fut également écrivain, dessinateur, compositeur, producteur et parfois même acteur ! Un véritable homme-orchestre, pour qui le cinéma fut la somme de tous les arts.
La programmation musicale:
-We are Match "mohawk"
- Compact Disk Dummies "the reeling"
- Unibox "film"

Commentaires