Flambée du prix des céréales

Environnement Mardi 28 août 2012

Réécoute
Dernières diffusions
Environnement
Le prix du blé a augmenté de 40% depuis janvier. Le prix du maïs a doublé depuis la fin de l’année dernière. Alors, est-ce qu'on va payer plus cher nos pâtes ou notre steak ?

La flambée des prix agricoles que connait le monde en ce moment prend racine dans les sécheresses que subissent les Etats-Unis et l'Europe de l'Est. Le blé a augmenté de 40% depuis janvier et le maïs a doublé son prix depuis la fin de l’année dernière.

Les conséquences sont divers de part le monde mais ici en France, les éleveurs sont les premiers touchés. Une hausse des prix de nos aliments résulterait-elle de cette situation mondiale ? c'est une question qu'on a posé au journaliste Lionel Mauguin, de 60 millions de consommateurs :

 

La spéculation, les agro carburants peuvent aussi être des facteurs agravants de la flambée des prix, autant de paramètres qui peuvent faire craindre une crise alimentaire comme celle qui a secoué des pays d'Afrique et d'Asie en 2008. La FAO semble écarter ce risque, mais prédit que les prix agricoles resteront élevés et volatiles dans les dix prochaines années.

Pour mieux comprendre les mécanismes de la spéculation, les outils ou recommandations des instances internationales pour combattre volatilité des prix et crise alimentaire, écoutez la chronique environnement du mardi 28 août.

Commentaires