Faut-il avoir peur des fans de True Detective ?

L'actualité numérique Lundi 24 février 2014

Réécoute
Faut-il avoir peur des fans de True Detective ?
La série de HBO est l'une des plus excitantes de ce début d'année. Mais pas que. Elle peut également s'enorgueillir des spectateurs les plus obsessionnels.

[Chronique garantie sans spoilers]

En six épisodes, True Detective a déjà réussi un petit exploit : non seulement la série policière de HBO a effectué le meilleur démarrage de HBO depuis Boardwalk Empire il y a quatre ans, mais en six petits épisodes, elle a acquis une fanbase aussi obsessionnelle que Rust Cohle, l'inspecteur lunaire campé par Matthew McConaughey.

Au premier coup d’œil, la série de Nic Pizzolatto ne dévoile pas ses particularismes. Comme Breaking Bad ou Game of Thrones, elle a ses mèmes et ses détournements populaires, tel un Tumblr qui parodie les conversations (interminables et métaphysiques) entre les deux flics américains.

 

Xavier Dupont de Ligonnès en Louisiane

 

Mais en fouillant un peu, en retournant quelques pierres, on se rend compte que True Detective est bien plus qu'un produit culturel typique des années 2010. A la manière de Twin Peaks il y a près de 25 ans, elle est le terrain de jeu d'enquêteurs à la petite semaine qui essaient de détricoter l'intrigue à mesure qu'elle se développe dans la moiteur des bayous. A un détail près : quand David Lynch a réalisé sa série à tiroirs, Internet n'était pas là pour catalyser leurs investigations croisées.

 

 

Avec autant d'ardeur que les internautes qui cherchaient Xavier Dupont de Ligonnès sur Facebook, les aficionados de True Detective rassemblent leurs preuves, épluchent les images plan par plan et traquent le moindre détail qui leur permettrait d'identifier le fameux "Yellow King". Sur Reddit, ils sont plusieurs milliers à partager le fruit de leurs recherches, à se contredire ou se compléter entre deux spoilers.

De l'URL à l'IRL

 

 

L'engouement est tel qu'il déteint même sur la vie réelle. The King in Yellow, un recueil de nouvelles de 1895 qui pourrait receler quelques indices, a ainsi vu ses ventes bondir sur Amazon, se frayant une place dans le top 10 des romans les plus populaires.

 

 

A deux épisodes de son terme, la première saison de True Detective aura donc réussi sa mise en abyme, à rebours du binge watching ambiant. Au passage, elle charrie sa petite interrogation : juge-t-on de la qualité d’une série au degré de folie et d’addiction de ses spectateurs ?

 


> Abonnez-vous aux podcasts : RSS et iTunes
Photo : Flickr CC BY-NC-ND jcoterhals

Commentaires