Fairbooking : les hôteliers se rebellent

le Reportage de la Rédaction Mardi 08 juillet 2014

Réécoute
Dernières diffusions
"Fairbooking" : les hôteliers se rebellent
Ils étaient une quinzaine il y a un an. Ils sont aujourd'hui plus de 2.000 hôteliers à s'indigner du quasi-monopole des grandes centrales de réservation sur Internet, en adhérant à la plateforme en ligne "fairbooking". Dispositif pour éviter de payer des commissions.

Impulsée cette fois par des hôteliers en colère, Fairbooking a été lancé l'été dernier par une poignée de Nantais, pointant du doigt la gourmandise de plus en plus excessive des grandes centrales de réservation en ligne. Une initiative de plus en matière de tourisme équitable.

 

On s'est inspiré du système des Amap dans l'agriculture. Il faut arriver à responsabiliser le consommateur et à sortir de cette spirale infernale dans laquelle nous sommes pris. Les centrales de réservation en ligne nous rendent de grands services mais à un prix exorbitant !


 

Le principe est le suivant: en passant par fairbooking.com vous choisissez de réserver directement votre chambre d'hotel auprès d'un établissement hôtelier, et l'établissement, qui évite de verser entre 15 et 30% du prix de la chambre à une centrale de réservation, vous remercie en vous faisant un petit rabais, ou en vous surclassant, ou encore en vous offrant le petit déjeuner. 

Reportage à Nantes, où le dispositif a été lancé et où il est en train de passer à la vitesse supérieure. 

 

Deux milliards d'euros de commissions partiraient chaque année de France en direction de ces sociétés qui ne payent pas d'impôts sur le territoire français, s'insurgent les hôteliers qui demandent un rééquilibrage du marché. 


 

Reportage : Claire Chaudière 

Photo de couverture et corps du texte : © Claire Chaudière 

Retrouvez tous les Reportages de la rédaction

Abonnez-vous au podcast, RSS et iTunes

 

Commentaires