Fado, vélo, bateau

Allô la Planète Vendredi 25 avril 2014

Réécoute
Fado, vélo, bateau
Richard est arrivé à Dubaï avec ses pulls en laine et ses manteaux sur le dos pour ne pas payer le supplément bagages. Martin a fait un grand voyage sur le seul bateau cargo-voile connu. Antoine est parti de Montpellier et marche jusqu'à Istanbul, il est actuellement en Slovénie où il rencontre notamment des homophobes avec qui il tente d'établir un dialogue. Sabrina participe ce soir à la soirée Portugal des éditions Nomades.

Photo d'accueil : Jonathan Gillaux, Espoir Kiné

L'aventure de Martin sur le Tres Hombres, le seul cargo à voile et sans moteur

le site du bateau

 

Le site de Richard et Stani, Velomad, voyage à vélo qui dure depuis plusieurs années et les a amené jusqu'à Dubai !

 

Le message du jour, c'est celui d'Antoine Coutin :

" Je m'appelle Antoine Coutin, j'ai 22 ans, je suis détenteur d'une licence d'Espagnol, Russe et commerce de l'Université de Nottingham (Royaume-Uni) et je suis actuellement en train de faire un pélerinage de Montpellier jusqu'à Istanbul à pied. Un voyage qui se veut initiatique, dans l'idée de partir à la rencontre des gens et de toujours voyager à pied pour "cultiver le chemin".

Je suis actuellement en Slovénie, près de Ljubjana. J'ai marché à peut pres 1600 km à travers la France, l'Italie et la Slovénie depuis une semaine. J'ai effectué les deux premiers mois sans argent afin de suivre la rigueur d'un vrai pélerinage. Ca s'est avéré extrèmement intense. Mon but n'est pas Istanbul, mon idée est de traverser l'Europe à pied, Istanbul étant la frontière entre l'Europe et l'Asie mineure. Je suis parti en auto stop de Bergerac (ma ville natale) jusqu'a Montpellier le 8 janvier, et de Montpellier, j'ai commencé à marcher le 12 Janvier, et pense arriver à Istanbul en Septembre.

Alors il faut que je vous explique la situation actuelle. Etant donne que je fais une marche contre l'homophobie, je suis alle il y a deux semaines au club gay de Ljubljana (a une Bear party, pour les details croustillants) et il se trouve que j'ai rencontre un garcon chez qui je vis depuis deux semaines maintenant. Je suis donc chez ses parents, dans une famille tres traditionnelle slovene. On a fait paques ce week end, et assister a toutes les celebrations etait vraiment interessant (peindre les oeufs, la messe dans la maison, distribution du "feu beni" a tout le village...)

Ce qui est tres interessant, et a la fois vraiment deroutant, c'est que je suis dans une famille a la base tres traditionnelle, et qui ont assez mal accepte l'homosexualite de leur fils France (prononcer Franste), du coup, ramener un garcon a la maison, c'est pas forcement bien vu, et les 4 premiers jours, je ressentais pas mal une homophobie ambiante. Mais ensuite, j'ai travaille a la ferme avec le pere, j'ai fait la cuisine pour toute la famille (la grand mere,les parents, le frere, la belle soeur, le petit fils...) et je suis a present comme un membre de la famille, et c'est franchement une tres tres belle experience. Et un beau combat contre l'homophobie de fait. Donc voila, je voulais juste vous dire ou en etait mon voyage en ce moment. Je me suis permis de prendre du temps en Slovenie parce que j'attendais que mon passeport soit refait depuis l'ambassade de France a Ljubljana, car mon ancien a ete fortement endommage par la pluie et la neige lors de ma traversee des Alpes francaises en fevrier. Je reprends mon voyage a pied le 2 Mai direction la Croatie, puis la Bosnie."

Le site d'Antoine

la page facebook de sa marche contre l'homophobie


LISBONNE, l'essentiel par Sabrina Pessanha Foucaud, sort aujourd'hui dans toutes les bonnes librairies, le jour anniversaire de la révolution des oeillets...


40 ans plus tard, on célèbre Lisbonne ce soir grâce à Florie Bodin des éditions Nomades qui organise une soirée Portugal  à la librairie Voyageurs du Monde.

 

 Jonathan Gillaux continue son tour du monde des pratiques kiné, on l'avait laissé au Laos, on le retrouve quelques jours plus tard à Santiago... :)

 

 


 

 

 

 

Commentaires