Etat Islamique : les réseaux sous surveillance

L'actualité numérique Lundi 06 octobre 2014

Réécoute
Etat Islamique : les réseaux sous surveillance
A la fois outils de propagande redoutable et réservoirs à infos sur ses "ennemis", les réseaux sociaux sont plus que jamais au cœur de la stratégie de l'organisation État Islamique.

 

On le sait depuis un petit moment déjà, les djihadistes de l'organisation Etat Islamique maîtrisent très bien les rouages des réseaux sociaux, notamment pour diffuser leur propagande ultra-violente, l'actualité nous l'a dramatiquement rappelé une nouvelle fois la semaine dernière. Seul petite lueur d'espoir dans ce déluge d'horreur continu depuis deux mois, les médias occidentaux sont de moins en moins dupes des intentions de l'EI, comme l'illustre la Une de The Independent ce week-end:

 

La classe. 

 

Seulement, la propagande n'est pas la seule raison pour laquelle les réseaux intéressent les djihadistes. Les militaires occidentaux s'inquiètent également des infos que ces derniers collectent sur les soldats engagés en Irak et en Syrie, et sur leurs proches, cibles potentielles d'attentats selon l'Army Threat Integration Center (la cellule de renseignements anti-terroriste américaine). Un souci partagé par le ministère de la Défense français, qui, comme ses homologues d'outre-Atlantique, invite les soldats à en dire le moins possible sur le net, et tout particulièrement sur les réseaux.


 

Retrouvez toutes les chroniques "L'actualité numérique"

> Abonnez-vous aux podcasts : RSS et iTunes

Commentaires