Et si on interdisait la vente de cigarette à tous ceux nés au XXIème siècle ?

Mouv' Futur (2015-2016) Jeudi 02 avril 2015

Réécoute
Et si on interdisait la vente de cigarette à tous ceux nés au XXIème siècle ?
Non ça n'est pas un poisson d'avril. La question peut paraître saugrenue, elle ne l'est pas tant que ça. La loi santé discutée à l’Assemblée nationale en ce moment contient un amendement qui propose clairement cette solution pour lutter contre le tabagisme.

Ça risque de faire jaser dans l'hémicycle. Et ailleurs. A l'heure de discuter de la Loi de modernisation de notre système de santé, un amendement propose carrément d'interdire la vente de cigarette à toute personne née après 2001, mineure ou pas. L'idée a été émise par le député socialiste du Rhône, Jean-Louis Touraine, co-rapporteur de la loi santé.

L’Organisation Mondiale de la Santé a demandé à la France de développer un monde futur sans tabac explique le député. 90 000 Français chaque année meurent à cause de la cigarette, il est donc très important de protéger nos enfants.



Au bout de quelques décennies, il n'y aura plus de fumeurs

Pour protéger les enfants justement, les politiques depuis des décennies ont déjà imaginé plusieurs mesures : l'interdiction de la vente de cigarettes aux moins de 18 ans, ça ne marche pas. L'augmentation du prix des cigarettes, ça ne marche pas. La fin des petits paquets de 10 cigarettes en 2003, ça ne marche pas. "Alors pourquoi pas prendre une mesure encore plus drastique" s'interroge Jean-Louis Touraine

Si l'on considère les enfants nés en 2001, ils ont aujourd'hui 14 ans, en théorie ils n'ont jamais fumé, et ils ne vont pas commencer demain. Donc si on passe dans la loi un texte qui fait que l'interdiction de tabac à ces enfants se prolonge ensuite tout au long de leur vie, au bout de quelques décennies supplémentaires, il n'y aura plus de fumeur. J'en suis persuadé on y viendra.


 

Sauf qu'un tel texte pose évidemment de nombreuses questions. Notamment celle du respect des libertés individuelles. Rencontrées à Paris, Léa et Louise ne seront jamais concernées par ce texte si jamais il était adopté puisqu'elles sont nées en 1990.

"Mais c'est ridicule, c'est choquant et hyper restrictif"  expliquent les deux jeunes femmes. "C'est sûr que fumer c'est mauvais, mais le meilleur moyen pour que les jeunes ne commencent pas, c'est surtout de faire de la prévention dans les collèges et les lycées. C'est pas en leur interdisant la cigarette que ça les dissuadera, bien au contraire. Et puis un tel texte ça irait à l'encontre de la liberté de chacun de faire ce qu'il souhaite.


En France, 26% des jeunes de moins de 15 ans sont des fumeurs réguliers.

Un discours qui fait bondir Jean-Louis Touraine. Car il est vrai que toute mesure de santé publique est plus ou moins restrictive et liberticide. Et c'est pour ça que le député socialiste du Rhône ne croit pas que son texte suscite un tel tollé.

La ceinture de sécurité en voiture, c'est liberticide, l'interdiction du téléphone au volant c'est liberticide, la limitation de vitesse à 130 km/h c'est liberticide, explique-t-il. Pour survivre à un âge avancé, il faut des entraves à une liberté absolue, c'est nécessaire.


 Et ça n'est pas le Parlement de Tasmanie qui risque de le contredire. La petite île autonome du sud de l'Australie est en train d'adopter une mesure identique. Seule différence, la mesure d'interdiction de vente du tabac s'appliquera à toute personne née après l'an 2000. 


 

Photo d'illustration, Un paquet de cigarette. Cc Creative Commons.

Retrouvez le 20#20 ici


Commentaires