Et si l'arbitre avait vu la main de Maradona ? Un livre réécrit le sport

Va y avoir du sport Mardi 15 avril 2014

Réécoute
Et si l'arbitre avait vu la main de Maradona ? Un livre réécrit le sport
"Et si on réécrivait l'histoire du sport" est un projet original qui mêle le pouvoir d'Internet et sport-fiction. Les internautes ont pu voter entre 20 moments marquants de l'histoire du sport pour en choisir 10 dont des journalistes réécriront le scénario. A quoi ressemblerait le monde si David Ginola avait réussi son centre contre la Bulgarie ? Quand le "What if", si cher au web, s'étend au sport.

Fichus poteaux mal fichus 

On n’est trop jeunes pour avoir eu le droit de savourer la douce voix de Thierry Roland sublimée par les ondes de l’ORTF.

Mais quand même, on connaît tous ça : 1976, finale de la Coupe d’Europe, une injustice qui a nourri la mémoire du sport français.

 

Qui c’est les plus forts ? Evidemment, c’est les Verts. Bah pas ce jour là ! Et tout ça à cause d’une histoire de poteaux carrés à Glasgow.

Saint-Etienne perd 1-0 contre le Bayern Munich mais frappe deux fois sur des montants mal fichus.

Mais à quoi le monde ressemblerait-il si ces poteaux avaient été arrondis, comme tous les autres, si des normes européennes avaient déjà été mises en place ? 

Cet épisode est à lui seul une publicité pour le bienfondé de la construction européenne.

Et si Schumacher avait pris un carton rouge ? 

On change d'ambiance. 

 

Coupe du monde 1986, quart de finale, un type est suffisamment génial pour se dire qu’il n’a pas besoin de ses pieds pour marquer.

L’Argentine élimine l’Angleterre, grâce à, soyons honnêtes, une grosse erreur d’arbitrage. Mais quel aurait été le cours de l’histoire si l’arbitre ce jour-là avait vu la main de Maradona et refusé ce but ?

Toutes ces questions – et beaucoup d’autres : et si David Ginola avait réussi son centre contre la Bulgarie ? Et si le gardien allemand Schumacher avait pris un carton rouge pour sa faute sur Battiston ?

Toutes ces questions, un livre va y répondre. Ça s’appelle « Et si on réécrivait l’histoire du sport ? ».  

Des grandes plumes du journalisme sportif vont s’amuser à imaginer le scénario parallèle de dix moments de l’histoire. Le livre devrait sortir au milieu du mois de mai.

Hulk serait nettement plus sympa

Sur la page Facebook dédiée, les internautes ont pu voter entre 20 débuts de scénario pour n’en garder que 10.

Ce n’est pas étonnant qu’un projet comme ça voit le jour. Parce que le concept du « Et si », du « What if » en anglais nourrit vraiment la pop culture et la culture numérique.

C’est la BD américaine, les comics de Marvel, qui ont beaucoup développé ça dans les années 70 en se demandant par exemple ce qui se passerait si Hulk conservait l’esprit de Bruce Banner après sa transformation.

Bon, bein, en gros, il serait beaucoup plus sympa.

Et ce concept du What if, on le voit décliné presque tous les jours sur le web. Et si Game of Thrones était une série française ? Et si des chats remplaçaient les dinosaures dans Jurassic Park ?

Vous avez peut-être vu la semaine dernière cette vidéo belge de la prévention routière qui a beaucoup tourné. Le concept : et si vous assistiez à votre propre enterrement ?

 

C’est assez logique finalement que ce concept des « Et si » s’étende au sport. Parce le monde du sport est tellement surprenant, tellement délirant parfois.

Allez, tiens, j’invente un scénario surréaliste : et si un pays microscopique, où le niveau du foot est ridicule, où on construit des stades démontables et où des ouvriers meurent sur les chantiers organisait une Coupe du monde ?

Je vous laisse imaginer la suite


Imanol Corcostegui

> Retrouvez toutes les chroniques

> Abonnez-vous au podcast RSS et iTunes

Commentaires