Esclaves de la liberté ?

Allô la Planète Vendredi 12 décembre 2014

Réécoute
Esclaves de la liberté ?
Isa, Steph, Nell et Gaby sont rentrés de leur tour du monde en famille il y a quelques mois. A l'approche de Noël, une question : "Peut-on vivre heureux sans être libre?". Etre sédentaire, dans le confort de la consommation, est-ce être libre "comme un épagneul" ? Voyager, est-ce devenir accro à une forme de liberté ?... Un peu de philosophie, et puis du soleil et des recettes de bonheur concentrés en 60 minutes around the world.

Photo d'accueil : Route de Johannesburg, Afrique du Sud, par Steph Le Gnou

 

Un monde de Gnous, le voyage -et le retour- en famille d'Isa, Steph, Gaby et Nell.

Je suis revenue il y a 5 mois de tour du monde. La moitié de sa longueur si tant est que ça ait une importance. L’Homme aime mesurer, le temps comme le reste.

Je ne suis pas sûre de l’avoir vraiment vécu parfois. Il se pastellise, les mauvais souvenirs s’atténuent, les bons doivent passer l’épreuve du rabachage.


 

Cécile Debarge est une jeune journaliste indépendante basée à Palerme. Elle rencontre depuis plusieurs mois pêcheurs, dirigeants de pompes funèbres, médecins, habitants des îles méditerranéennes, à la recherche de la mémoire des migrants disparus en Méditerranée, et a raconté une partie de ces échanges pour une belle enquete inédite, publiée par Streetpress et intitulée : " A Lesbos, pêcheurs, légistes et ONG redonnent un nom aux migrants morts en mer".

Des ossements dépassent d'un rocher, à Lesbos / Crédits : Cécile Debarge


Ophely et Ander voyagent avec leur petite fille. Leur site Itinéraire Bis et le site d'Ophely, Miss Voyage

 


 

Le CANAL 24/24  :  CLIQUEZ ICI !



                     
Allo la planète sur facebook

 

 

 

Commentaires