Erdogan: un président moyennement connecté

Le 12:30 Lundi 11 août 2014

Réécoute
Dernières diffusions
Erdogan: un Président moyennement connecté
C'est le moins qu'on puisse dire: l'ex-Premier ministre et tout nouveau président de la République turque n'est pas vraiment super fan d'Internet. C'est même tout le contraire.

 

"Je serai le président de 77 millions de Turcs", a déclaré Erdogan dans la foulée de son élection. Un pari difficile pour l'homme qui a eu maille à partir avec son peuple au cours des dernières années. En mai dernier, par exemple, lorsque débutent les émeutes autour du parc Gezi. Des émeutes très connectées, durant lesquelles les gens s'informaient via les réseaux sociaux et le hashtag "OccupyGezi". Rebelote en octobre, avec le hashtag ODTU, du nom d'un campus d'Ankara.

 

Et ces manifs, nous y étions. 

 

L'hiver dernier, changement de ton. Recepp Erdogan s'est mis à lutter très officiellement contre Internet. L'origine de la colère, ce sont des vidéos postées sur youtube en février, compilant une série d'enregistrements d'appels téléphoniques révélant des dossiers de corruption au plus haut sommet de l'Etat. Irrité par sa diffusion virale, Erdogan a coupé brutalement l'accès à Twitter et YouTube. L'affaire a duré un mois, jusqu'à ce que la justice turque réclame la réouverture de Twitter. Pour YouTube, l'ancien président de la République, Abdullah Gul, a du intervenir pour en réclamer la réouverture. Erdogan occupant désormais sa place, le peuple va devoir trouver quelqu'un d'autre pour défendre ses libertés.

 

 

Sinon, dans ce 12:30, nous avons parlé de Buzzfeed, d'Oculus Rift, du bras de fer Hachette-Amazon, et nous avons écouté un petit peu de Moderat en guise de préparation à la Route du Rock, ce week-end.

 

 

Augustin Arrivé et Thomas Rozec


Rejoignez-nous sur la page Facebook du 12:30.

Abonnez-vous au podcast, via RSS et iTunes.

Commentaires