En attendant le "Royal Baby"

le Reportage de la Rédaction Mercredi 10 juillet 2013

Réécoute
Dernières diffusions
En attendant le "Royal Baby"
C'est le rejeton le plus attendu de l'année. Le bébé de Kate et William devrait bientôt voir le jour. Depuis une dizaine de jours, la presse internationale campe devant l’hôpital St Mary de Londres. Car avant même sa naissance, le "Royal Baby" est aussi un "Royal Business".

 

 
 
 
 
 
 
 
Il faut les voir ces journalistes, plantés sur le trottoir avec leur escabeau, comme un jour d'audition de DSK à New York. Premier arrivé, premier servi : les médias délimitent leur territoire avec des adhésifs que les suivants arrachent sans vergogne.

 

 

 

 

 

Que ce soit une fille ou un garçon, le bébé de Kate et William sera le prochain big boss de la couronne d'Angleterre. Son prénom est un secret bien gardé, mais on connaît déjà son titre, hérité de ses parents : "son altesse royale, prince(sse) (prénom) de Cambridge". Faut reconnaître que ça en jette sur le livret de famille.

Maman Kate et Papy Charles

 

Aura t-il les joues rebondies de maman Kate ou les oreilles décollées de papy Charles ? En tout cas, le nourrisson royal vaut déjà son pesant d'or. Les commerçants sont sur les startings blocks et prévoient d'écouler des centaines de milliers de bibelots célébrant sa naissance.

De leur côté les sites de paris en ligne font monter les cotes et tout y passe : le prénom, le sexe, la couleur des cheveux et des yeux du mouflet. La Grande Bretagne attend 243 millions de livres de retombées, dans les deux mois qui suivront la naissance.

Sympa pour le guéridon du salon, © Rex Features / Sipa

Reportage de Franck Mathevon, envoyé spécial permanent du Mouv' à Londres

 

Commentaires