En 2020, mon dealer de cannabis est déclaré

Mouv' Futur (2015-2016) Lundi 23 février 2015

Réécoute
En 2020, mon dealer de cannabis est déclaré
Comme chaque soir, on se projette en 2020. A quoi ressemblerait un réseau légal de vente de cannabis en France? La légalisation de la marijuana dans notre pays est souhaitée par de nombreux élus, usagers et associations, mais elle reste un sujet tabou. Pas pour certains économistes qui ont planché très sérieusement sur le sujet.

Réalité 

En France, 1.5 % de la population de 15 à 64 ans, soit environ 550 000 personnes, sont des consommateurs quotidiens de cannabis. La lutte contre le trafic de cannabis coûte cher et est considérée comme peu efficace. Non seulement elle ne dissuade pas les fumeurs, mais elle enferme souvent les vendeurs de marijuana dans une spirale de criminalité. 

 

Avec le vote des étrangers, la légalisation du cannabis fait partie des sujets explosifs qui divisent quasiment tous les partis. Et en particulier le Parti Socialiste. Alors que le Premier ministre Manuel Valls et la ministre de la Santé Marisol Touraine, sont opposés à l'ouverture d'un débat sur la dépénalisation du cannabis en France, une grande partie des militants de base du parti y sont favorables.  

Terra Nova, un  réseau de chercheurs proche du parti socialiste a d'ailleurs publié il y a quelques semaines un rapport proposant trois scénarios économiques de sortie de la pénalisation du cannabis. 

 

Romain Perez de Terra Nova
Pour Romain Perez de Terra Nova, la légalisation du cannabis dégagerait près de 2 milliards d'euros de ressources nouvelles dans le cadre d'un système de vente fortement encadré par l'Etat. Il a accepté de se projeter en 2020 pour Mouv'.


Fiction 

2016 : L'Onu met la pression sur de nombreux pays dont la France pour une vraie réflexion autour d'une possible légalisation du cannabis.

2017 : Pendant la campagne présidentielle, le thème est très présent, mais aucun gros candidat ne se risque à proposer une légalisation. L'idée d'une dépénalisation en revanche commence à faire véritablement son chemin.

2018 : Prise de conscience des liens entre criminalité liée à la drogue et réseaux terroristes suite à un attentat sanglant.

2019 : Quelques mois plus tard la France a légalisé la vente de cannabis avec encadrement étatique fort.

Nous sommes en 2020, un an après l'entrée en vigueur de ce système de vente légale de cannabis. 30 000 emplois ont été créés. De nombreux dealers se sont reconvertis et travaillent dans les coffee shops français répartis sur tout le territoire.

Écoutez le reportage de la rédaction tourné en 2020 : 

 



Pour en savoir plus : la BD incontournable sur le sujet

 

A quoi ressemblerait la France si le cannabis était légal ? 

C’est la question que se sont posée les auteurs de Légal, une bande dessinée choc inspirée du trait des dessinateurs de comics. A l’aube de 2019, accident dramatique à Nanterre : un go fast entre en collision avec un autocar transportant une cinquantaine d’enfants, aucun survivants. Profondément choqué, le maire de la ville Serge Gorski veut en finir avec les histoires de drogue qui tournent au drame.

Pour cela il va tenter un coup de poker en proposant d’entrer dans une nouvelle ère : celle de la légalisation des drogues douces. "Autant changer le monde tant qu’on le peut encore" clame le maire du 92 persuadé que la légalisation du cannabis sera une réussite à tous les niveaux : création d’emplois, baisse de la délinquance, bénéfices pour les caisses de l’Etat…

Le premier cannabistro à Nanterre

Malgré le scepticisme de l’opposition et des policiers, les interrogations des médias et les inquiétudes de certains citoyens, Nanterre devient le terrain d’expérimentation du premier "cannabistro" français. Le comble : l’administration est gérée par un ex-dealeur. Une guerre des gangs va s’engager car les trafiquants ne comptent pas s’asseoir sur leur fructueux business. Ce polar au style incisif nous plonge dans la noirceur du monde de la drogue en suggérant une proposition radicale : légaliser la ganja, pour le meilleur… et pour le pire !

 


 

Reportage : Claire Chaudière et Clothilde Gadille
Photo de couverture : © Flickr Creative Commons Duncan c
Photo corps de texte : © Flickr Creative Commons Thomas Hawk
Photo Romain Perez : © Claire Chaudière

 

 

Commentaires