En 2020 , les robots nous piqueront notre boulot

Mouv' Futur (2015-2016) Mercredi 20 mai 2015

Réécoute
En 2020, les robots nous piqueront notre boulot
Chaque soir, la rédaction de Mouv' vous emmène en 2020. Un futur proche, qui fait un peu flipper ou qui donne carrément envie de se projeter. Ce soir, on imagine un monde où les robots seraient la principale cause de chômage en France.

Lundi 18 mai, le Ministre de l'économie Emmanuel Macron lançait "l'industrie du futur", un programme visant à créer une nouvelle dynamique chez les entrepreneurs français.

Avec 3,8 milliards de fonds publics sur la table, le gouvernement veut inciter les entreprises à miser sur le numérique et la robotique, un virage que l'industrie française avait raté dans les années 90, contrairement à ses voisins européens.

Cette fois, pas question de rater le virage. Avec ses gains de productivité importants, la robotique doit permettre à l'économie française de rester compétitive. Le coût réel des robots étant inférieur à la main d’œuvre chinoise, on peut même espérer relocaliser certaines activités en France.

 

Le problème, c'est que les robots sont aussi destructeurs d'emplois. Selon une étude du cabinet de conseil stratégique Roland Berger, dans les 10 ans à venir, 3 millions d'emplois sont directement menacés en France par l'automatisation. Dans le passé, les ouvriers de l'industrie étaient remplacés par des machines. Aujourd'hui, les emplois sont automatisables dans tous les secteurs, y compris dans les métiers intellectuels et relationnels.

Aujourd'hui déjà, des automates remplacent les guichetiers SNCF où les caissières de supermarché. Demain, les robots médecins, les robots taxi, les robots assureurs et les robots journalistes nous piqueront peut-être notre boulot. Faut-il s'en réjouir ou en avoir peur ? Réponse dans Mouv2020.

Reportage de Sébastien Sabiron.

 



Image d'illustration : Real Humans © SVT1

 

Commentaires